Arithmétique

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

Les Frères de la GLAMF semblent bien occupés et peu disponibles, ou peu disposés à communiquer. Beaucoup de blogs restent silencieux ou ont officiellement tiré leur révérence. De l'autre côté, François Stifani a émis un courrier en utilisant à nouveau le papier officiel de la GLNF alors qu'il n'est encore que simple membre de l'association GLNF, et s'est pris un magnifique rateau à Toulouse.

Et les procès continuent comme d'hab !

Bref, pas gand chose à se mettre sous la dent. Peut-être est-ce le moment pour exercer un peu nos cellules grises et se livrer à de la simple arithmétique.

43.000 "soldats", pardon Frères, annoncés avant la crise, pour environ 1.600 loges (Soit environ 28 FF par Loge). Et selon un bruit persistant 65% des capitations qui seraient rentrées à ce jour, soit 6% de plus qu'à fin mars, comme quoi le diktat du 15 mai n'a pas l'air d'impressionner les Frères. Et faisons l'hypothèses que dans les 56% qui se sont acquittés de leurs capitations il y en ait une part non négligeable qui l'a fait afin de pouvoir voter à la prochaine AG en espérant toujours pouvoir éjecter Stifani.

Et gardons à l'esprit que pour que les comptes de la Guenelf soient équilibrés il faut que 75% des capitations soient acquittées.

Supposons - ce qui n'est pas vraiment fou - que la moitié des Frères ou des Loges ait déjà, ou finisse par décider de quitter la GLNF, soit 21.500 Frères et 50% des capitations.

Il va donc manquer 75%-50%=25% des capitations pour atteindre l'équilibre financier, soit 10.750 Frères.

Supposons alors que chacune des 800 Loges restantes - 50% d'un stock de départ de 1.600 loges - initie un apprenti à une tenue sur deux (Il faut bien laisser de la place pour les élévations). La capacité de "recrutement" de nouvelles capitations s'éléverait alors à 4.000 nouveau cotisants par an, en supposant qu'il soit possible d'identifier autant de volontaires après ce que vient de connaître cette obédience à la réputation désormais sulfureuse.

Dans ce jeu d'hypothèses, il va donc falloir près de trois ans à la GLNF pour atteindre à nouveau son point mort économique.

Certes on me rétorquera très justement qu'il y a un stock de SICAV - celles que nous avons tous tous financées mes Frères - qui peuvent permettre de tenir dans l'intervalle.

Mais si ce sont non plus la moitié mais 70% des Frères qui décident de quitter la GLNF, et ce quelle que soit la destination qu'ils choisissent, il faudra alors que les 800 loges restantes, avec un effectif moyen de 16 Frères, recrutent plus de 19.000 nouveau membres, ce qui prendrait alors près de cinq ans dans une hypothèse de recrutement massive. Va pas falloir chômer ! 

Supputations sans fondements, simple arithmétique. Certes. Il n'empêche qu'il est plus que probable que la GLNF se dirige vers une situation économique particulièrement tendue.

Peut-être que cette arithmétique a traversé la pensée du président de l'audience du 10 mai dernier, Patrice Monin-Hersant, lorsqu'il s’est demandé à plusieurs reprises : « Pourquoi ne dissout-on pas la GLNF ? »

Sans compter que ce serait une fort belle manière pour les tribunaux d'évacuer un problème juridique insoluble du fait des statuts inextricables qui ont été mis en place. Et puis cela arrangerait aussi les affaires de Maître Legrand. Et peut-être celles d'autres intervenants plus discrets qui préféreraient que tout cela s'éteigne en douceur...

A moins que l'avènement d'un nouveau gouvernement ne change la donne... et libère des procèdures jusqu'à là soigneusement bloquées, notamment dans le midi.

En attendant le représentant de l'opposition" reste bien silencieux. Voilà 17 jours que son blog "le Tablier Blanc" n'a plus rien publié. Le dernier post nous annoncait que "Ils (Ndlr : ceux qui se parent désormais du nom d'opposants) ont unanimement décidé de mettre en oeuvre les voies de l'Union retrouvée". Ca promet ! C'est quoi exactement les voix de l'Union retrouvée ? Depuis silence radio. Ils se sont peut être perdus dans ce concept vide qui ressemble à un "trou noir".

J'imagine que François Stifani n'est pas inquiet, voire plutôt réjoui, de tout cela. Ayant écrit que seule une Tenue solennelle de Grande Loge pouvait ratifier un candidat Grand Maître, il a prolongé le jeu jusqu'en décembre 2012. Dépités de n'avoir pas eu d'AG, les opposants qui restent s'en iront pour ne pas avoir à payer 800 euros d'arrièrés de capitations, auxquels vont s'ajouter les 400 euros de l'année 2012-13. Et c'est exactement ce que Stifani espère. Rester avec une obédience exangue, mais rester à tout prix. Reste à trouver le carburant nécessaire pour éviter la faillite...

 

Bonne chance mes Frères,

 

Fraternellement


 









 

.

 

 

Commenter cet article

Martin Paul 18/05/2012 09:09

Bonjour mon frère,
je fais partie de ceux qui attendent le 23 juin ! qu'avons nous a y perdre ? notre cotisation est valable jusqu'au 31 aout, et je pourrais peut-etre (?) voter à l'assemblée générale, si elle a
lieu.
Où est l'urgence d'aller à la GLAMF ou ailleurs ?
malgré les "gentillesses" donc certains myosotis nous traitent, je ne suis ni endormi, ni mou, ni inconscient, ni etc....j'irai au bout de ce combat contre l'équipe de dévoyés qui a pris le pouvoir
à la GLNF.j'aurai fait mon devoir de FM et n'aurai pas de remords ou de regrets de n'avoir pas fait tout ce que je pouvais pour la sauver.
Quant aux donneurs de leçons de certains myosotis, je suis réticent pour les retrouver dans la GLAMF,charriant les memes idées et les memes injonctions "fraternelles" que celles en cours
actuellement à la GLNF.
Quand réussirons nous à nous comporter en Franc-maçon, libre, ouverts, respectueux des idées des autres, et plus aussi sur de détenir "La Vérité" ???
heureusement il y a quelques blogs vraiment maçonniques, comme le tiens, mon cher Frere Sully
bien fraternellement

Sully 18/05/2012 12:09



Merci mon Frère pour ce dernier mot flatteur. Je comprends et respecte ceux qui comme toi veulent aller jusqu'au bout de leur combat. Comme tu le dis rien ne
presse avant d'espèrer reprendre une vie maçonnique paisible à partir de septembre. La seule différence entre nous est que tu es encore habiter par l'espoir d'arriver à changer le système GLNF,
et moi, comme d'autres, plus du tout. Cela ne justifie pas comme tu le souignes d'être stigmatisé par ceux qui ont déjà dcider de partir, à la GLAMF ou ailleurs. Ou est la tolérance ?



brutus 17/05/2012 18:27

Sully à raison : il ne faut nullement tenir pour acquis la tenue de l'AG du 23 juin, non plus, si elle ne se tiend qu'avec 3 à 400 loges convoquées, que la non ratification du "Personnage", non
plus, s'il n'est pas ratifié qu'une solution alternative rapide. Plus personne ne peut attendre au delà du mois de Juin pour reconstruire une vie maçonnique normale pour la rentrée de septembre. De
sorte la solution judiciaire (qui s'imposera finalement) n'interviendra pas assez tôt pour sauver la GLNF. Dès lors il sera nécessaire de la réduire à un groupuscule sectaire pour recouvrer la
reconnaissance et nos actifs immobiliers.

Sully 18/05/2012 12:04



Je crois que c'est le constat que vont bientôt faire de nombreux Frères qui espèrent encore une solution interne.



Alfred de Talebonjour 17/05/2012 16:41

Mes chers tous,
Qu'est-ce que vous croyez ?
Quel que soit le résultat du vote du 23 juin, François S. se maintiendra.
D'ailleurs, qu'est-ce que vous pourriez élire à sa place ? Jean M. ? Vous connaissez déjà ses procédés, dénoncés ici même.
Quant au gars de l'uni2r tout ce qu'il veur c'est aggraver la structure de la GLNF.
C'est vrai que la GLAMF est une usine à gaz et ça ne me réjouit pas. Mais c'est quand même moins pire comme disait ma grand mère que la GLNF : mandats plus courts, système plus démocratique,
etc.
C'est vrai aussi qu'il faudra ouvrir l'oeil et ne pas se laisser tyranniser par les "inspecteurs" et leurs ukases, mais n'avez-vous pas appris à vous battre depuis trente mois ?
C'est pourquoi je ne plaisantais pas dans un précédent message en disant que la meilleure solution c'est que Stifani soit élu en juin.
C'est aussi l'avis d'un haut responsable d'une obédience européenne à laquelle j'appartiens.
Ca éviterait le retour des relations avec les obédiences régulières qui ont suspendu ces relations avec la GLNF.
C'est en outre une condition nécessaire, même si non suffisante, pour que la GLAMF recoive un jour la reconnaissance des réguliers du monde entier, à commencer par nos voisins d'Europe
continentale.
Souvenez vous enfin qu'à la quarterly communication d'avril, la commission ad hoc (j'oublie le nom) de la GL de Londres a rendu un avis favorable à la reconnaissance de la Gl régulière de
Tahiti.
Nos amis Anglais savent bien dans quelles cnditions et pour quelles raisons les "Tahitiens" ont fondé leur obédience.
Pour la GLAMF, de toute façon, ce sera long et difficile.
On devra se battre encore et longtemps, tandis qu'à la GLNF, ça ne sert à rien, ainsi que le confirment les trente mois écoulés.
On ne se couche pas !
Alfred

Sully 17/05/2012 18:06



Je pense que le problème sera auto résolu car il est probable au vu des procèdures en cours (Stifani et Legrand) qu'il n'y aura pas d'AG le 23 juin, et donc pas
de vote. D'ailleurs les deux ont a gagner à d'un tel scénario. Je crains que les FF qui attendent ce vote vont devoir en faire leur deuil.



l'ex frère de la grande couronne 17/05/2012 11:31

Mauvais calcul les BAF
1°/ la GLNF a prélevé toutes les Loges même celles dont les F n'ont rien payé, raclant les fonds des comtes de ces Loges, exemple la mienne où le compte a été vidé alors que le trésorier n'a rien
pu déposer.
2°/ vous devez compter les F partis sans rejoindre la GLAMF mais d'autres obédiences ou ont quitté définitvement la maçonnerie
3°/ vous devez compter des Loges qui partiront après le 23 juin et surtout après la perte de la reconnaissance de la GLUA.
C'est pourquoi il faut attendre la rentrée pour constater qu'il n'y aura que maximum 10 000 F restants.
Quant au recrutement, j'ai 3 profanes qui vont rejoindre la GLAMF et je ne suis pas le seul F qui ait attendu afin de ne pas troubler ces futurs F.
Alors quand les bruits de Pisan annoncent au personnel des licenciements, il faut penser effectivement que ce qui a toujours été écrit et qui est le seul pouvoir qui fera partir FS c'est l'argent,
ce que tous les blogs avaient hautement claironné pas un sou à Stifani...
quant à ceux qui resteront il faudra diviser 8 millions d'euros (budget du siège) par 10 000 soit une capitation de 800 euros. Alors pour le recrutement quel profane acceptera une telle somme?

Sully 17/05/2012 18:02



Je suis comme toi convaincu que les défections seront plus nombreuses qe celles que j'ai mentionnées dans mon article. Mais à quoi bon tirer sur une ambulance
?



MATHIUS 17/05/2012 00:07

Mon cher frère Sully,
Fais attention, car les commentaires des uns et des autres dans leur majorité expriment de l'amertume qui tend de plus en plus vers la haine. Comme je sais que cela n'est pas dans ta volonté et ni
celle de la majorité des commentateurs, mais c'est bien le but rechercher de certains pervers, il faudrait que tu prennes garde à ne pas leur donner raison.
Bien fraternellement
MATHIUS

Sully 17/05/2012 17:59



Sans commentaire.