Black or white et coup de massue

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

En déposant un commentaire sur ce blog, un Frère m’a interpellé quant aux objectifs poursuivis par mon dernier article.

 

Il ne s’agissait pas d’alimenter une quelconque polémique, mais de poser in fine quelques questions auxquelles nous ne pouvons pas échapper.

En tant que simple citoyen comment ne pas s'étonner que la justice de notre pays fasse preuve d'une aussi incroyable irresponsabilité, refusant d'appliquer un jugement avec exécution provisoire rendu le 7 décembre 2010, tolérant une inaction complète du mandataire ad-hoc qu'elle a nommé à la tête de notre association, et repoussant sans cesse les dates de rendu du jugement en appel ?

De ce point de vue l’exception au droit républicain est particulièrement grave, car l’existence de la loi et son applicabilité indifférenciée à tous les citoyens représentent deux conditions essentielles du pacte sur lequel une nation est fondée.

Alors oui, sans chercher à polémiquer, il est légitime de s’interroger sur les causes éventuelles d’un blocage aussi évident que grave du dispositif judiciaire de notre pays.

Et il n’est de ce point de vue pas vraiment déraisonnable de se tourner vers d’autres enjeux éventuels, dont nous serions bien malgré nous les otages, et qui expliqueraient une telle dérive de la justice de notre pays.

C’est dans ce sens que je faisais allusion à l’existence même d’un « cabinet profane » auprès de celui qui était alors le Grand Maître de la GLNF, et à la révélation de sa composition. Je la reprends en bas de cet article pour ceux qui l’auraient déjà oubliée.

 

Car d’un point de vue cette fois maçonnique, l’analyse des fonctions civiles des membres de ce cabinet pose elle aussi son lot de questions dont les réponses sont probablement très éloignées de la démarche initiatique.

Sur les neuf membres, trois personnages ont si j’ose dire une légitimité interne qui pouvait s’expliquer. Cinq postes étaient attribués à des hauts fonctionnaires, avec dans certains cas des accointances très marquées dans la sphère politique. L’un d’eux était d’ailleurs à l’époque pressenti pour entrer au gouvernement... Au-delà de la proximité politique affirmée, et sans évoquer les liens familiaux de Guill.. Jub…, et donc sa proximité avec les pouvoirs en place en Afrique, deux membres se distinguent par leurs liens avec le Maghreb et le Quatar, et dans ce dernier cas par des initiatives officielles et financées concernant directement le domaine religieux. 

Sujet sur lequel, comme par hasard, le GM de l'époque a remis un rapport "en notre nom" au Président de la République souvenons-nous en quand-même.

On peut aussi s’interroger sur le besoin de la GLNF à s’entourer d’un consultant qui, si j’en crois son site internet, se définit lui-même comme suit : « Il intervient depuis plusieurs années auprès de décideurs politiques en matière de stratégie de communication et de stratégie politique.

Très sensible aux interférences psychologiques, il a développé une compétence approfondie des thérapies brèves et de la psychologie sociale. Cet angle psychologique est majeur et parfois décisif."

Est-il rassurant de savoir qu’il est également membre d’une association spécialisée dans l’intelligence économique, et que le premier texte de référence mentionné sur son site est le "Prince" de Machiavel dont il se targue d’avoir tiré toute la substantifique moelle ? Extrait de son site  : « La seule loi dirigeant la politique est l’efficacité. A ce titre Machiavel dissocie Morale et Politique dans la mesure ou la Politique sous cet angle doit savoir sacrifier les principes éthiques face à une efficacité qui reste primordiale. »

Avec de tels conseils on comprend rétroactivement mieux les actions de celui à qui il les prodiguait… mais nous nous éloignons très fortement des valeurs sur lesquelles est fondée notre franc-maçonnerie lorsque l'on sacrifie les principes éthiques.

Au vu du profil de ces membres, on discerne mal en quoi leurs compétences apparentes pouvaient concourir à une amélioration de la démarche spirituelle des Frères, voire plus simplement du fonctionnement interne de notre obédience. Dans ce registre, il est probable que nous ayons au sein de notre fraternité des Frères tout à fait capables sans avoir à « importer" des compétences, et même, comble du ridicule pour une association connue pour sa « masculinité », une femme.

Comment alors ne pas s'interroger sur les ambitions qui avaient présidé à la mise en place de ce cabinet secret et profane ? Avions-nous besoin d'autant de liens dans la haute administration et les sphères du pouvoir politique pour "moderniser" notre obédience?

Comment ne pas s’interroger sur la finalité de « l’outil de travail » que devait constituer l’appartement de Wagram dans lequel 2.735.000 euros de nos capitations ont été investis.

Sans esprit polémique, on peut en effet s’interroger ou se perdre en conjectures sur les buts recherchés par le GM de l’époque en constituant un tel cabinet. Et l’on peut aussi en qualité de maçon de base se demander si nous n’avons pas été à notre insu pris comme caution d’une entreprise totalement étrangère à notre démarche collective (Souvenez-vous du célèbre j’apporte 43.000 soldats à Nicolas Sarkozy»).

Dès lors comment ne pas s'interroger également sur l'existence possible d'autres forces en jeu, capables peut-être de bloquer le bon fonctionnement de la justice et de faire en sorte que les medias, toujours avides d’articles vendeurs sur la franc-maçonnerie,  soient à ce sujet d’un mutisme sidérant ? N'y a t-i-l plus de presse libre d'investigation en France, ce fameux quatrième pouvoir ?

Et comment accepter que des milliers de FF qui ne demandent qu'à maçonner sereinement dans leurs loges dans le cadre d'une association moralement saine et transparente en matière de gestion soient pris en otages dans des conflits qui ne sont pas les leurs ? Comment accepter qu'ils soient même désomais interdits d'entrer dans leurs Temples ?

Voilà autant de questions que cet article ambitionnait de soulever. Elles me semblent totalement justifiées, tant éthiquement d'un point maçonnique que civilement d’un point de vue citoyen.

 

Germain Gau.. qui se prend très sérieusement pour le GMP de Franche Comté a bien raison dans sa déclaration au blog La Lumière selon laquelle "la crise actuelle est un affrontement entre deux conceptions de la franc-maçonnerie"


Black or White en quelque sorte! C'est en effet notre conviction, et c'est aussi visiblement ce que pensent les 5 Grandes Loges européennes qui partagent notre vision de la franc-maçonnerie et qui viennent, pour reprendre les termes de François Koch, de donner "un coup de massue"  à la GLNF de Stifani.

 

Fraternellement,


Composition du « Cabinet profane » (Source Le Point)

Directeur de cabinet, M. Guillaume Jublot (chef de cabinet du secrétaire d'État chargé du développement de la région capitale, Christian Blanc)

Conseiller auprès du grand maître, M. Henry Sidery (conseiller auprès du grand maître)

Chef de cabinet, M. Frédéric Lacave (sous-préfet, chef de cabinet du préfet de région, préfet de Paris)

Conseiller chargé de l'écologie et du développement durable, M. Alain Jacques (chef de cabinet de Hubert Falco au secrétariat d'État aux anciens combattants)

Conseiller chargé des relations internationales et de la francophonie, M. Farid Temsamani (conseiller auprès du président du conseil général des Yvelines)

Conseiller chargé des affaires sociales et des solidarités, Mme Malika Benlarbi (sous-préfète de Paris)

Conseiller chargé des technologies de l'information et de la communication, M. René Hys (chef d'entreprise)

Conseiller chargé de la communication et de la presse, M. Jean-Claude Tribout (directeur de la communication de la GLNF)

Conseiller chargé des affaires intérieures et de l'intendance, M. Jean-Dominique Angeletti (chef d'entreprise)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

FeuDuSoleil 13/10/2011 19:24


Il y a peu de temps, je m'exprimais de la sorte dans un autre blog myosotis : "quand ce qui se passe défie la logique, c'est qu'il y a des intérêts qui nous échappent. La lecture des fameux
extraits du livre de Péan, ou de "Noir Chirac" tendrait à conforter ce sentiment. Seulement, si la raison de ce fatras est bien à ce niveau là, j'ai bien peur que tout soit perdu... "

A la lecture de ton article, mon Cher Frère Sully, me voilà encore plus convaincu, et encore plus désespéré...


Sully 13/10/2011 19:34



Cela ne me désespère pas. C'est une des données possibles du problème. Ca le complexifie certainement mais ne nous empêchera pas d'aller au bout de nos idées et
de notre combat.



TONTON BERETTA de LA BUTTE 13/10/2011 18:41


Bonjour Mon Frere Sully ,

Notre Frere qui réalisait les travaux de Wagram serait en mesure de nous eclairer !?

TRIBIZ


Sully 13/10/2011 19:17



Au passage il pourrait nous dire aussi :


1) A qui on a acheté Wagram


2) d'ou venait me premier paiement pour ce palace


3) A qui on l'a vendu


4) A quel prix


Tonton, comme il est coutume de le dire au rugby, faut pas faire le voyage poour rien !



TONTON BERETTA de LA BUTTE 13/10/2011 18:34


Bonjour Mon Frere Pasdage , comme nous le constatons une fois de plus , il y en a qui sont "tombé de l'echelle"!

Tribiz


Sully 13/10/2011 19:14



3à barreaux d'un coup dans les dents ça doit laisser des traces non?



pasdage 13/10/2011 16:02


Si mes souvenirs sont exactes, il me semble, sans faire le shadok que le 30° c'est la vengeance de la Vérité contre l'erreur l'Amour contre la haine, l'Esprit contre la matière!! A moins d'avoir lu
à l'envers de l'autre côté de l'échelle !!!


Sully 13/10/2011 16:13



Je ne sais pas pourquoi cela me fait penser à "Liberté chérie, que de crimes on commet en ton nom". Ce doit être de Madame Roland sur l'échaffaud si ma mémoire
est bonne. Ils se parent d'une dialectique inversée, culpabilisant les innocents selon des principes qu'ils bafouent..



joaben 13/10/2011 13:17


Sully,
Je sais que ta gentillesse naturelle te pousse à vouloir faire plaisir.
Tu dis : nous avons "pris la mesure". C'est bien d'être optimiste. Cependant, je crains que ce ne soit pas le cas, désolé. Et justement ton optimisme similaire aux attentes inconsidérées de
miracles judiciares, d'audits, de la maîtrise par FMR, d'arrangement spontané n'est pas forcemment rassurant.
La vraie action doit se baser sur du réel.

Que tous les choix soient respectables, soit ... mais plus ou moins efficaces ou nocifs.

Et la rélaité prend toujours le dessus.

D'un côté les clameurs ULR "nous sommes toujours GLNF" et de l'autre la réalité operationnelle : ces loges sont suspendues de vote et remplacées par des zombies stifaniens votant bien...

Donc, mon cher Sully, ne jugeons pas sur l'affection, mais sur les realités.


Sully 13/10/2011 13:36



Faire plaisir à qui ? Si ce n'est à tous les Frères que j'essaie d'informer chaque jour depuis 21 mois ? Cessons ces insinuations sournoises je te prie. La
réalité mon cher Joaben c'et qu'en face de nous nous avons un menteur avéré et un "tricheur" qui n'a aucun scrupule pour noyauter les votes. Faits avérés. Alors peu importe ce que nous faisons il
inventera les règles de jeu qui lui conviennent. Tu n'as d'ailleurs qu'à regarder le traitement réservé à certaines RL qui ont refusé que l'installation du VM élu soit faite par un représentant
de la Province. Toutes les excuses seront bonnes pour Stif et ses affidés. Donc ne pas s'organiser c'est planifier un désastre total et se retrouver tous à poil après l'AG avec pour seule option
d'engager des recours auprès des Tribunaux. Que tu ne partages pas cet avis est respectable, et c'est pour cela que je te publie car les Frères ont droit à tous les sons de cloche et sont assez
grands pour se bâtir une conviction tous seuls. Par contre je n'ouvrirai pas un débat sur ce sujet par commentaires interposés. Les Frères qui le désirent pourront se rapporter à tes nombreux
commentaires sur le blog La Lumière.