Chronique d’une mort annoncée

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

Deux jours avant que les membres du Souverain Grand Comité ne se réunissent pour voter la mort ou la –peut-être – survie de la GLNF. A la différence du 15 janvier 1793 ceux qui voteront la mort seront ceux qui souhaitent que perdure le système qui nous a amené dans une crise sans précédent.

 

Après les retraits attendus de JM Bal…, d’Al Cano et de Daniel Jacq…,  probablement venus  là pour faire croire à une élection ouverte, et sans faire offense à trois candidats marginaux, on sent bien que nous nous dirigeons vers une triangulaire F.Stifani, JP Serv.. et J.Mur.. Ou pour le dire plus clairement une triangulaire Stif-Foellner-Mur.. !

 

Passé ce que certains ont pris pour une révolution, ou a minima pour une fronde des maçons de base, nous sommes donc revenus en 2007, à ceci près que le tandem Stifani-Foellner a entre temps explosé en vol. En apparence en tous cas car ces deux là se sont toujours tenu les coudes malgré le puputsche tenté par le dernier pour reprendre les rênes attribuées à son dauphin.

 

Passé l’espérance d’un retour à une certaine pureté – j’évite volontairement le terme d’éthique tellement il a été galvaudé par des ordonnances honteuses – les mauvaises habitudes se perpétuent.

La calomnie d’abord.

L’un essaie, par commentaires déposés sur de nombreux blogs, de salir la personne de Jean Mur.. sous prétexte de choix mal avisé d’une maison d’édition tenue d’ailleurs à l’époque par un membre de la GLNF. Comme quoi nous ne sommes pas vraiment regardant !

La calomnie doublée de l’abus de pouvoir ensuite.

L’autre accuse sans aucun fondement un Frère tout dévoué au bon fonctionnement du Collège provincial de Neuilly-Bineau et de la Province en général, d’être l’auteur d’une lettre anonyme adressée à François Stifani. D’où la démission du dit frère blessé dans son honneur. Ce qui n’empêche pas le vaillant OP en question de continuer son œuvre et de prétendre – mais de quel droit ? - retirer la qualité de membre du SGC au dit Frère.  Et de tout faire pour qu’il n’ait pas la vignette magique qui donnera accès au vote. L'insupportable bêtise des petits chefs !

Deux illustrations anecdotiques de la vie quotidienne de la GLNF.

C’est ce qui me fait désespérer de l’avenir de la GLNF, dans le seul cas que je veuille envisager par défaut qui est celui de l’élection de Jean Mur… Changer le système est une nécessité qui ne se discute même pas, mais que faire par rapport à la dérive systématique de beaucoup par rapport aux valeurs que devrait incarner la Franc-Maçonnerie.

 

Nous aurions aussi pu nous réjouir, de l’autre côté, de la création d’une nouvelle Grande Loge qui nous promet de rompre les ponts avec « une maçonnerie de parade » et nous promet « une maçonnerie humble et authentique qui s'apprête à renouer avec sa finalité initiatique en se débarrassant définitivement d'une administration judiciaire par essence profane » ( sic, cf: lien). Si j'ai bien lu on crée donc une obédience pour se débarasser de Maître Legrand qui a été appelée à la demande de FMR, et c'est cela qui va permettre de renouer avec la finalité initiatique. Parfois j'ai l'impression d'être pris pour un benêt, alors que je n'avoue aucun goût pour les vessies ou les lanternes. Or les mots sont importants.

Dommage que la création de la nouvelle Grande Loge étant désormais officielle on revoit poindre à nouveau Claude Seil…, le bras armé du puputsche piloté par JC Foellner, aux premières loges si j’ose m’exprimer ainsi.  Et comme le souligne très justement le blog La Lumière on nous avait promis de nous redonner le pouvoir mais on termine avec une démocratie indirecte particulièrement complexe. Là où l’on aurait pu espérer une révolution il est à craindre que l’on ne finisse par redonner le pouvoir aux "aristocrates" transfuges de la GLNF.

 

Tout cela m’incite à me retirer sur mon rocher et à méditer tranquillement.

 

Dans les jours qui viennent je ne serai probablement pas en mesure de publier sur ce blog avant lundi soir. Je vous prie de bien vouloir m’en excuser, mais après tout peut-être n'est-il  pas plus mal d’éviter les réactions à chaud.

 

Notre sort, et au-delà de nous celui de la GLNF, sera scellé vendredi soir.

 

J’espère avoir le plaisir de retrouver quelque part tous les Frères de combat sincères qui ont su se lever et se retrouver autour de valeurs simples mais si essentielles à défendre. Ceux qui ont espéré en un changement profond.

Peut-être aurons-nous finalement livré notre bataille de Camerone…

L’honneur, les valeurs morales et le respect du droit républicain ne se négocient pas.

 

Fraternellement,

 

Post scriptum:

Je viens à l'instant de lire ceci sur le blog démago de Pierre Benza... :

"L’histoire prouvera, quelque soit le résultat, que François Stifani a été un Grand maître honorable, sincère, engagé et pragmatique. C’est le rôle d’un « chef » de prendre des décisions, difficiles parfois, injustes même aux yeux de certains, mais c’est en Grand maître responsable qu’il a acté, après avis de ses Grands officiers."

Il serait grand temps monsieur Benza... d'arrêter de prendre vos désirs pour des réalités, et les Frères pour des cons. Le bilan de la Grande Maîtrise de François Stifani est tout simplement attérant, et n'importe qui est à même de le constater au vu des faits qui sont incontournables. C'est un autre travers de la GLNF, l'idôlatrerie, les serments faits à des hommes et non pas à des principes - on a connu cela au milieu des années 30 - le mensonge et la déformation du réel érigés en dispositif de communication, voire de "story telling", le léchage de bottes éhonté pour obtenir quelque faveur, etc. Cette fraternité là vous pouvez vous la garder. Elle ne peut concerner que des gogos, mais en aucun cas des hommes libres.


Commenter cet article

Pyramide 30/03/2012 22:44

"Pyramide" ne s'appelle pas par un prénom quel qu'il soit puisque c'est un pseudo. En plus cela évitera les erreurs et les confusions. Je signerais de mon nom lorsque je le désirerais, ce qui n'est
pas le cas, même aujourd'hui et même si certains le connaissent.

Ceci dit mon cher Sully tu as probablement une propension à tout voir en noir quand il est tard le soir !

D'abord tu fais fi du fait que je suis d'accord sur la majeure partie de ton article et que je n'ai souligné que quelques propos que je trouve excessifs et inutiles donc révélateurs d'une pensée
que j'ai critiquée.

Ensuite lorsque j'ai pris l'exemple de la TV, il ne t'était pas directement adressé car je te connais (comme tu le sais !) et je sais bien que tu n'es pas passionné par les médailles, c'est
parfaitement exact. Je parlais là du maçon "type", appelé aussi Franc Mouton, tel que la GLNF l'a formaté et continuera à le formater.

Pour le reste je n'écarte pas ta vision des choses et n'ai pas grand chose à redire à ton très long commentaire, si ce n'est, et c'est bien normal, que deux hommes vivants la même chose la voient
différemment ! Ce n'est pas très nouveau sous le soleil.

Toutefois, contrairement à ce que disent les uns et le autres sans rien en savoir, je suis de ceux qui estiment que le libre arbitre de chacun doit s'exercer et comprends fort bien ton "besoin
d'inventaire" avant de t'engager.

Mais là où je ne suis pas d'accord, et je l'ai souvent écrit, c'est lorsque l'on cherche avec un microscope une poussière dans l'oeil de la GLAMF (avant cela de l'ULRF, et encore avant de FMR) ,
avant même qu'elle soit fondée, alors que cela fait vingt ans que l'on n'a pas été foutu de voir l'immeuble qu'il y avait dans celui de la GLNF ! Un peu de mesure sur ce plan ne ferait pas de
mal.

Je ne peux conclure sans saluer ici mon ami Dominique Moreau, qui contrairement à ce que je viens de lire sous la plume d'un autre commentateur qui n'arrive pas à sortir de ses vieux schémas
éculés, est un homme d'une parfaite rectitude, dont l'analyse est toujours précieuse et dont l'engagement est sans faille, le tout dans un parfait désintéressement pour lui-même.

Sully 03/04/2012 00:42



Avis entièrement partagé sur notre Frère Dominique pour qui j'éprouve un très grand respect. Comme je partage ton avis sur la poutre de la GLNF et la paille du
nouvel édifice. Merci de reconnaître le besoin d'inventaire car nous sommes tous confrontés à des décisions importantes dans le cadre de notre démarche maçonnique. Je terminerai sur le
Franc-Mouton que tu évoques. Il a été une pièce essentielle dans le système stifano-foellnerien, comme il a été une pièce essentielle dans notre échec à mettre fin au même système
stifano-foellnerien. A l'issue de toute cette crise, le Franc-Mouton reste un grand point d'interrogation. Il n'a visiblement d'avis sur rien, rien ne le touche, il ne bouge jamais et se
trouve apparemment comblé par ses dix scéances annuelles de "fraternité" pour la modique somme de 400 euros l'an. Elle est pas belle la vie ?



myosotislutece 30/03/2012 11:45

Mon Très Cher Frère Serge,

Il me semble que la citation de Castellion est : Tuer un homme ce n'est pas défendre une doctrine, c'est tuer un homme".
détail important entre idée et doctrine...tout un monde !
Tu me diras, le résultat fut le même: Servet a tout de même été exécuté du fait de Calvin...comme la GLNF l'a été par FS.

Fraternellement

Sully 03/04/2012 00:30



Tu as parfaitement raison mon Frère. Merci de rectifier cette approximation. Je me souviens que le Myosotis Lutèce avait publié un article très riche sur ce
livre absolument superbe de Stefan Zweig. Je ne peux qu'inviter tous les Frères qui ne l'ont pas encore lu à s'y plonger goulument. Après Calvin, Genève devint une cité stérile pendant près de
trois siècles. C'est probablement que qui va arriver à ce qui va rester de la GLNF.



antares 29/03/2012 18:41

TTCCFF,
Quoi qu’en dise MR KOCH et autres de l'organisation de l'AMF, il ne s’agit pas d’une usine à gaz, mais d’un retour des loges comme entités décisionnaires, le schéma est somme toute assez simple
pour qui veut bien s’y pencher dessus(de plus il est proche de celui d’autres obédiences françaises et européennes, même s’il n’est pas totalement similaire). Le projet a par ailleurs été soumis a
des GL européennes afin de permettre une reconnaissance rapide de leur part.Critiquer, critiquer, il en restera toujours quelque chose, mais cela ne suffit pas, proposer, agir, dialoguer, et
finalement savoir trancher, c'est par des actes que l'on change les choses.
Je vous sais plus réfléchi que la bande des affidés de STIF. On construit, des plans sont tracés, on verra l'ouvrage quand il sera monté. Les FF qui se regroupent dans l'AMF ne sont pas des
impatients(sinon cela fait longtemps qu'ils seraient partis) mais avant tout des déçus, des exclus, des radiés, des suspendus et justement car il n'ont pas été impatients, mais qu'ils se sont
battus. Personnellement , je ne peux attendre un an supplémentaire. VM, je me dois de faire en sorte que les Ff de l'atelier travaillent dans de bonnes conditions et qu'après chaque tenue ils
repartent contents et satisfaits, je me dois de faire vivre la loge, de continuer le travail des membres fondateurs de la loge, la Tradition. Donc, les décisions ont été prises, la perfection n'est
pas de ce monde mais nous ferons tout pour tendre vers.
Il est par ailleurs dommage d'entendre dans certains commentaires que tous ces Ff rejoignant l'AMF ont un comportement ambigu, que leur jugement, leur volonté de fonder une nouvelle GL serait sans
lendemain, qu'ils agiraient sans réflexion. Vu comme cela, il est vraiment temps qu'ils partent, car la fraternité, l'humilité et l'amour qui va avec ont définitivement quitter cette GLNF
moribonde.
Cras, acta fabula erit.
Fraternellement.

PS: La porte est ouverte.

Sully 03/04/2012 00:25



J'ai beaucoup de sympathie pour le projet de l'Alliance, et n'ai toujours pas exclu de la rejoindre, mais avouons qu'un système de démocratie directe auarit
évité ces critiques du type "usine à gaz".



joaben 29/03/2012 17:14

Nous nous sommes souvent trouvés en phase, cher Claude.(pas toujours, mais en nous repectant, ce qui devient de moins en moins courant).
Beaucoup de nos FF portent beaucoup d'espoir en ULR et leur GLAMF. Le monde, et en particulier le monde GLNF est ainsi fait, on n'aime pas être libre et souverain ... ce qui explique le succès des
discours de "seule solution" que serinent les ULR, comme les stifniens !
En fait, il est vrai qu'une fois sorti du cocon GLNF qui nous dispensait de reflechir, nous sommes face à de multiples possibilités qu'il faut evaluer, peser, tester. C'est pourquoi tactiquement
les ULR misent sur notre paresse pour réussir leur OPA sur les opposants.

Nous avons droit à des discours du niveau de pub de lessive comme quoi chez GLAMF, plus de vilains, de menteurs de paradeurs, d'interessés, que des gentils interessés à nous "rendre le
pouvoir".

Et comme nous le disent les militants ULR : "Vous nous croyez pas ? c'est pourtant ecrit sur le powerpoint de présentation" !

l'ancien 13011 29/03/2012 15:38

Mon Frère Serge, j'ai lu le commentaire de D.Moreau. On contunue d'accuser J.Murat de tous les maux. Si Jean Murat est élu demain Alain Juillet repentant reviendra à la GNLF. D.Moreau, n'est pas
lui non plus à une contrevérité près. Malheureusement depuis 27 mois les désinformations vont bon train. Que de fois toi-même, Serge, tu as été déçu ( comme Fidèle d'Amour).Le GLAMF ne sera qu'un
déjeuner de soleil. Ils n'ont pas les fondations nécessaires pour la durée. Mes propos ne sont pas malveillants mais reposent sur un vecteur logique inhérent au comportement de nos Frères. Je
t'embrasse. Claude Galinier