Communiqué de la GL-AMF

Publié le par Sully

Mes Frères,

Le coup de tonnerre des cind Grandes Loges européennes, suivies depuis par la Pologne, réveille le Landernau maçonnique français. D'autant plus qu'il est prévisible que les annonces de rupture des relations avec la GLNF vont se multiplier dans les jours qui viennent.

Pour votre parfaite information, dans ce schéma désormais certain de recomposition du paysage maçonnique national, je porte à votre attention ci-dessous la déclaration de ce jour de la GL-AMF.

Fraternellement,

Déclaration de la GL-AMF

La déclaration des cinq Grandes Loges européennes qui retirent avec tristesse leur reconnaissance à la GLNF n’est pas une surprise. Comme nous l’avions annoncé il y a quelques jours d’autres vont suivre. La date choisie pour le faire montre qu’elles ne croient plus aux vertus d’une solution interne quel que soit le résultat d’un vote éventuel, le 23 juin ou plus tard.

En réalité nos Frères suisses, belges, autrichiens, allemands et luxembourgeois considèrent qu’après l’effondrement irrémédiable de ce qui fut pendant longtemps l’obédience régulière de référence en France et la perte d’image qui en a résulté pour la maçonnerie traditionnelle, il est temps de travailler à la recomposition de la Maçonnerie française. C’est aujourd’hui une nécessité absolue.

L’Alliance partageant totalement cette vision a entamé des contacts avec toutes les parties concernées, en Europe et dans le monde, depuis un certain temps déjà. Elle échange avec elles sur le sujet, et travaille à la fixation d’un cadre pour l’avenir. Le cinquième paragraphe de la déclaration exprime d’ailleurs le soutien et la compréhension de nos Frères européens envers ceux qui ont déjà, ou vont quitter la GLNF pour rejoindre la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française.

Le rôle que celle-ci devra jouer est basé sur ses spécificités qui la placent au centre de cette indispensable refondation. En effet, elle n’est pas structurée autour d’un seul Rite, qui serait particulièrement dépendant de son système de Hauts Grades. C’est une des raisons d’être de son système de Maisons de Rites, qui est le garant de cette indépendance obligatoire pour bénéficier de la Régularité et de la Reconnaissance, en offrant une terre d’accueil à des spiritualités diverses dans leur relation au G.A.D.L.U. C’est cette spécificité qui nous différencie des autres obédiences françaises qui reposent sur des conceptions laïque ou mono-rite de la spiritualité.

Parallèlement la retenue, la discrétion et l’absence d’implication politique de certains de nos Frères français rendent le dialogue avec eux tout à fait justifié. Ils sont à notre avis plus prés de nous que les thuriféraires d’une GLNF qui a trahi ses fondamentaux dans un triste mélange des genres. Les Grandes Loges européennes, auxquelles il faut ajouter la Pologne qui vient elle aussi de retirer sa reconnaissance, nous disent ainsi clairement à leur manière qu’il est temps de regarder ailleurs et autrement, sans pouvoir être accusées d’une quelconque instrumentalisation, ni ingérence.

Méconnaitre cet état de fait serait une faute historique, et nous remercions nos Frères européens de l’avoir si bien compris et exprimé.

Mais restons prudents. Cette recomposition du paysage maçonnique ne sera pas instantanée. De la même manière, s’il est vrai que les critères de la reconnaissance doivent rester intangibles, il n’en est pas moins vrai que l’implosion en cours de l’obédience qui en bénéficiait montre bien qu’il va falloir concevoir des barrières adaptées pour éviter de telles dérives à l’avenir. C’est précisément ce que la GL-AMF a tenté de mettre en place dans des statuts qui sont aujourd’hui mis à l’épreuve de la vie associative et maçonnique des Frères qui la rejoignent en masse et la rejoindront demain encore plus nombreux. C’est ce qui en fait depuis sa création un acteur incontournable dans ce débat.

Il doit être clair pour tous les Frères que cette déclaration des Grandes Loges européennes marque la fin d’une époque : celle de la GLNF. Elle ouvre les portes d’un avenir de la franc-maçonnerie française à construire avec toutes les Grandes Loges régulières du monde, dans laquelle la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française aura toute sa place, et pourquoi pas avec d’autres, et sera à la hauteur des exigences que requiert la franc-maçonnerie universelle.

Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française

http://www.gl-amf.org

Commenter cet article

joaben 13/06/2012 10:51

Entre les GLAMF qui se sont enfuis, les opposant de l'intérieur qui se sont déballonnés à contester l'AG Legrand, ce qui aboutit maintenant à un corps electoral archi-favorable à Stifani, nous
aboutissson à cette situation :

- Courber l'echine à la GLNF
- Courber l'echine à GLAMF (on constate des methodes similaires)
- Rechercher d'autres obediences ou des micros regroupements.

On peut critiquer ces organisations qui nous ont gravement déçus, mais ne sommes-nous pas tous responsables d'avoir laissé faire, fermé les yeux, soutenu aveuglément, participé à des impostures ?

l'ancien 13011 12/06/2012 19:30

Les crétins conquérants de l'équipe de Murat. Merci à notre Frère Evangélistos.Je lui souhaite d'être heureux à l'Alliance. Simplement c'est triste et indigne d'être injurié par un Frère
Franc-maçon.En ce qui concerne, Jean Murat,je lui rappelle la passé de ce dernier avec son parcours militaire, la Légion d'honneur au plus haut grade et son honnêteté.Je trouve ces dérives très
tristes et indignes d'un de nos Frères. Nous poursuivons le même but. Claude Galinier

Sully 12/06/2012 22:52



Certes il est déplacé d'user de qualificatifs déplaisants vis à vis de JM. Mais au fond il faut avouer que la startégie qui a été suivi par JM et ses troupes
conduisait à une impasse et à un échec collectif de toute tentative de refondation par l'intérieur. Nous devons donc le respect à l'homme, tout en reconnaissant que politiquement il a eu
tort.



L'Opératif 12/06/2012 13:51

Mes frères,
Il est regretable que la déclaration de la GL AMF ne traduise pas avec fidèlité la déclaration des 5 GL continentales. D'une part la GL AMF ne fait pas état de la possible reconnaissance de la
GLDF, mais elle ajoute une sérieuse inexactitude en disant que les 5 GL soutiennent les frères de la GLNF qui vont rejoindre la GL AMF. Ce n'est écrit nulle part. Et pour cause, elles n'ont jamais
voulu dire cela...!!! Il y en a encore qui prennent leurs désirs pour des réalités.
Est-il raisonnable de continuer à nous prendre pour des imbéciles, d'une façon qui rappelle Brevpravda?
Décidément, on n'est pas prêt d'en voir la fin.
Bien à tous

Sully 12/06/2012 14:11



La fin ne pourra venir que le jour où les FF se tiendrons informés et aurons développé un regard critique sur le monde et les évènements.
Mais je crains malheureusement que l'on ne soigne pas un patient malgré lui. Il est parfaitement exact qu'il y a
dans ce comuniqué de la GL-AMF une omission flagrante et qui ne peut relever du manque d'attention du scripteur. Il ne suffit en effet pas de se déclarer "incontournable" pour l'être dans la
réalité objective des faits. Et les techniques de déformation du réel par le discours on a déjà vu.



Alfred de Talebonjour 12/06/2012 11:33

Mes Frères,
La réforme électorale que propose la GLAMF est nécessaire mais non suffisante.
Depuis le 10 avril dernier, le blog du Myosotis Ligérien ne diffuse plus aucun commentaire, particulièrement ceux où il est question de ne pas faire les mêmes erreurs sur le fond (et non seulement
au plan démocratique) que la GLNF et François S.
Ce silence est d'autant plus inquiétant que la GLAMF diffuse aujourd'hui le même message que ci-dessus sur le Myosotis Ligérien, message qui fait silence sur la proposition faite à la Grande Loge
de France par les cinq Grandes Loges Européennes.
Mes Frères qui êtes au sommet de la hiérarchie de la GLAMF, je vous le dis : plus que jamais les maçons de la base ont besoin de faire confiance à leurs responsables et plus que jamais vous avez
besoin de la confiance de vos frères de la base.
Ne vous faites pas les mêmes illusions que François S. : la confiance n'est pas un dû, un devoir, une obligation contractuelle. C'est un sentiment. Ca s'inspire et ça s'éprouve. Si vous voulez que
les frères des loges éprouvent de la confiance, c'est à vous de la leur inspirer.
Si vous ne pouvez pas comprendre que pour tout ce qui touche au fond (c'est-à-dire l'état des rituels) un vote ne peut tenir lieu de vérité, que ce soit en commission ou en assemblée, attendez-vous
à une déception, spécialement à propos de ce sur quoi vous faites silence.
Bien à tous,
Alfred.

Sully 12/06/2012 11:57



Marcel Pagnol aurait ajouté "la confiance c'est comme les allumettes, ça ne sert qu'une fois". Puisse la GL-AMF entendre ce message...


3B mon TCF Alfred



Brune 12/06/2012 11:16

Bonjour à vous, mes Frères. Je crains qu'en omettant de parler du paragraphe portant sur la GLDF, la GLAMF démontre qu'elle a bien retenu les leçons apprises à la GLNF qui font que justement il y a
méfiance à son égard de la part de ces 5 Grandes Loges... D'autant qu'elles savent qu'à sa tête on retrouve d'anciens dirigeants de la GLNF... Alors si c'est pour retrouver les mêmes qui vont
reproduire les mêmes errements doivent ils se dire .... B. F. Brune

Sully 12/06/2012 11:26



Ne jetons pas la pierre, mais restons cependant lucides et constructivement critiques.