L'objet de l'ULRF

Publié le par Charles

Mes Frères,

 

L'ULRF nous informe de l'objet de ses statuts.

Article 3 : objet 

L'Association a pour objet d'offrir à ses membres un espace de dialogue et de réflexion au sein duquel sont encouragées toutes les initiatives de nature à sauvegarder la Régularité, préserver la Reconnaissance internationale selon les critères fondateurs, tout en maintenant les valeurs traditionnelles de la franc-maçonnerie régulière française.

 

Les termes en sont fédérateurs.

 

Fraternellement,

Commenter cet article

Jak BOAZ 14/09/2011 22:11


BEN ON Y EST MON FRERE, T’ES PLUS REGLO !...

Eh, oui mes Frères, l’AGLUA a confirmé ce matin lors de sa réunion trimestrielle, la suspension des relations avec la Grande Loge Nationale Française (GLNF).
Il semble même qu’à leurs yeux la situation de la GLNF ne s’était pas améliorée, pire, qu’elle s’était détériorée (depuis juillet dernier).
Conséquence, nous, frères de la GLNF ne sommes plus autorisés à visiter des loges de la GLUA… et réciproquement. Il en va de même pour l’affiliation des frères de la GLNF à une loge de la GLUA,
comme pour ceux de la GLUA dans un loge GLNF.
http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/09/14/flash-la-glua-confirme-la-suspension-des-relations-avec-la-glnf/
De là à la perte de Régularité (sur laquelle STIFANI s’est épanché fin août dans un courrier pleurnichard et tardif à la GLUA, essayant de rattraper son stupide et raté « tour de passe-passe » du
14 juillet…), c’est maintenant une question de jours !
PENDANT CE TEMPS, LE « MERCATO » EST OUVERT…
Je ne vous cache pas que cette insistance à « l’adhésion » me pose quelques questions. Surtout lorsque je vois les ex-star de notre GLNF moribonde rejoindre « avec passion » ce courant d’air près «
prêt-à-polluer »…
Sans doute ma timidité à rejoindre d’emblée la nouvelle « grande famille », ou l’Union, sera interprétée, surtout en Franc-maçonnerie où il a été démontré depuis des mois qu’on est en pays de
grande tolérance, mais j’assume.

La seule chose qui me guide, c’est le groupe encore solide (mais pour combien de temps) des Frères de mon atelier qui, malgré l’écoeurement, garde foi dans la Loge. Ceci oblige à beaucoup de
circonspection et retenue.
Quant à ceux qui prononceraient encore la fameuse phrase « On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs », surtout, surtout qu’ils se taisent, c’est déjà pas joli, joli.
BIENTOT LA FIN ET POURTANT…
Je reste à l’écoute de vos arguments et vous aime sincèrement, spécialement ceux qui, usés par des mois de lutte où l’espérance se perdant au tréfonds d’ignominies successives, ont gardé foi,
sincérité, objectivité, honnêteté et surtout le respect dû au Frères, tous leurs Frères même ceux qui se sont perdus…eux-mêmes.

Jak BOAZ
Un VM parmi tant d’autres…


Charles 14/09/2011 23:47



Mon frère,


Ne cassez pas vos oeufs. Protégez les dans le nid.


La force de ce qu'il reste de notre Obédience est dans les Loges.


La Valeur ajoutée est dans la Loge, et il faut la protéger. C'est la Priorité.


L'idée de l'Union, c'est qu'une fois que cette force est préservée, à plusieurs Loges protégées, on peut être plus forts qu'isolés.


Un ex VM qui fera TOUT pour protéger sa Loge



Miasme 13/09/2011 18:02


Il faut donc en déduire que les statuts sont en cours d'élaboration, qu'il y a pour l'instant qu'une association de fait
La question que je pose aux initiateurs de l'ULRF est la
suivante: Avez-vous l'intention de déposer les statuts en Préfecture???
Miasme


Charles 14/09/2011 01:42



Mon Frère,


Ta question est transmise. Je pense qu'il y sera répondu en même temps que la présentation des statuts.



Robert RO. 13/09/2011 16:29


Il est vrai que nous aimerions connaître les statuts dans leur intégralité, mais, ce n'est que pour attirer notre curiosité.
"sauvegarder la Régularité, préserver la Reconnaissance internationale selon les critères fondateurs, tout en maintenant les valeurs traditionnelles de la franc-maçonnerie régulière française."
Ce texte est assez imprécis et abscons: préserver la reconnaissance de qui ? d'une obédience ? d'une association qui demanderait une reconnaissance? auprès de qui ? à quels critères fondateurs se
réfère cet article 3 ? J'avoue être très étonné. Pouvons-nous être éclairés?


Charles 13/09/2011 16:55



Mon Frère,


tes questions trouveront réponses sous peu...



mont-gargan 13/09/2011 09:56


A vrai dire, la reconnaissance, je n'en ai rien à faire. Ce qui m'intéresse, c'est de maçonner avec des maçons et DES VRAIS. Il n'y a rien d'autre à ajouter.


Charles 13/09/2011 10:50



Mon Frère,


Maçonner avec de vrais maçons, c'est l'aspiration de chacun et qui se réalise le plus souvent. Heureusement !!!


Beaucoup de frères pensent que la reconnaissance à la même valeur pour les obédiences que le "mes frères me reconnaissent  pour tel" concernant notre identité
maçonnique.


La perte de reconnaissance (ou suspension) est une façon pour une obédience de dire à une autre qu'elle ne lui reconnait plus sa caractéristique de Vraie
maçonnerie.


En fait ce n'est probablement pas si éloigné que ça de ton point de vue concernant tes frères.


Ceci dit, cette reconnaissance, il va bien falloir apprendre à nous en passer quelques temps.


On va peut-être pouvoir profiter de ce temps pour repacifier un peu nos rangs ...



Miasme 13/09/2011 08:53


Peut-on avoir connaissance de tous les article de ces statuts.
Merci
Miasme


Charles 13/09/2011 09:01



Demande transmise mon Frère.


Je pense que des discussions doivent encore avoir lieu sur certains points.


Ca ne devrait plus être long...