La guerre est finie

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

Sully ne peut que s'interroger sur la dernière controverse entre le Collectif Ni-Ni, en la personne d'Emmanuel Aurillac et par ce qu'il reste de son blog et notre Frère Emmanuel du Dauphiné Savoie par ce qu'il reste également de son blog.

Ce faisant, nos deux Frères, avec toute l'amitié que j'ai pour eux et le respect que j'éprouve pour les combats qu'ils ont menés, me font penser à ces soldats japonais que l'on retrouva les armes à la main perdus dans des ilôts du Pacifique 10 ou 15 ans après la fin de la seconde guerre mondiale.

Nos blogs, quels que furent leurs positionnements respectifs, ont été là pour informer les Frères sur ce qu'il se passait vraiment à la GLNF, sur ses dérives et sur qui leur fut volontairement caché pendant des années, tout heureux qu'ils étaient de maçonner en paix dans leurs loges. Cela était nécessaire et cela fut fait, car au delà de toute lutte potentiellement partisane et de manipulations éventuelles il y avait une mission supérieure d'ordre éthique qui justifiait à elle seule leur existance.

Le combat de ces blogs visait à sauver la GLNF, et donc à évincer une gouvernance qui s'était égarée de tout ce que la franc-maçonnerie peut espèrer de... la franc-maçonnerie. Dans ce sens ce combat fut perdu, amenant à une scission que tout le monde connaît.

Certains blogs ont choisi, comme celui-ci, de rester ouverts pour continuer à informer les Frères restant à la GLNF de ce qui se passait malgré la démission de la GLNF de son auteur en mars dernier . Simple devoir de fraternité à mon sens que de leur fournir un écho différent et indépendant des évènements internes et externes face à une langue de bois persistante aux effets dévastateurs.

Il me semble aujourd'hui que ce devoir d'information a été largement satisfait. La GLNF est en passe de se redonner un nouveau GM, qui est ce qu'il est et qui fera ce qu'il pourra ou ce qu'il lui semblera être approprié. Peu importe désormais pour ceux qui ont choisi une autre voie, quelle qu'elle soit.

Aussi il me parait étrange de voir deux blogs s'écharper quant au candidat Grand Maître de la GLNF et laisser entendre quelque part que l'un serait piloté par on ne sait qui pour défendre ou promouvoir on ne sait quoi, ou pire laisser entrevoir une manoeuvre en sous-marin visant à un rapprochement entre la GLAMF et la GLNF. Il est vrai que tous les Frères ont montré au fil des mois une aptitude incroyable à entrevoir des complots et coups fourrés partout, et qu'il est facile d'abreuver ce terreau là par n'importe quelle rumeur, aussi infondée soit elle. J'ai des raisons très précises d'aimer fraternellement les animateurs de ces deux blogs, mais j'éprouve une envie furieuse de les renvoyer aujourd'hui dos à dos.

Car Messieurs mes Frères, la guerre est terminée.

La GLAMF vit sa vie de son côté, pour le meilleur et pour le pire, et je ne peux qu'espèrer la voir peuplée de Frères qui auront appris de l'histoire récente et ne se laisseront plus embringuer dans des montages compliqués et des coups de billard à trois bandes sous couvert d'une dialectique fraternelle et de tabliers remplacés par je ne sais quel sautoir ou médaille distinctive témoignant d'une hiérarchie qui n'a pas lieu d'être en maçonnerie. La GLNF va vivre son histoire, qui sera la sienne et qui ne regarde désormais que les Frères qui ont choisi d'y rester. Ils en connaissent toutes les fragilités, et je ne peux également qu'espèrer que eux aussi auront appris de l'histoire récente et ne se laisseront plus embringuer dans des réformes alambiquées et des discours mielleux sous couvert d'une dialectique fraternelle et d'un renouveau glorieux que viendra couronner une hypothétique reconnaissance retrouvée que tous revendiquent.

La leçon a été amplement donnée par les trois dernières annés que nous avons vécues. Les Frères ont lu et relu les blogs à loisir, et ils ont eu le temps qu'il fallait pour se bâtir leurs propres convictions. Et s'ils n'ont toujours pas compris c'est maintenant leur problème et rien n'y changera désormais quoi que ce soit.

St Just disait très justement - normal avec un nom pareil - et pardonnez moi l'approximation, que c'est une erreur de penser que l'on puisse amener la liberté aux peuples, car la liberté ne peut être donnée, elle doit se gagner et être le fruit d'un combat. Il en est de même pour les Francs-Maçons, réputés hommes libres. Les blogs n'ont pas pour vocation de sauver l'âme de ceux qui aiment qu'on leur fasse passer des vessies pour des lanternes.

Les blogs aujourd'hui n'ont plus lieux d'être, et nos Frères du Ni-Ni ou du Dauphiné Savoie devraient désormais le reconnaître, même si cela peut éventuellement faire mal à leur ego car il est toujours plaisant de savoir que l'on est lu. Il n'y a pas de honte à retomber dans l'anonymat une fois la tâche accomplie.

Que ceux qui pensent que JP Servel, ou un autre à sa place, va faire renaître la GLNF de ses cendres vivent cette expérience là. Tous mes voeux incrédules les accompagnent. Que ceux qui pensent que la GLAMF va incarner le renouveau de la Maçonnerie en France vivent cette expérience là. Tous mes appels à la vigilence les accompagnent. Que ceux qui ont choisi d'autres voies vivent cette experience là. Tous mes voeux de bonheur les accompagnent. Et que chacun vive sa propre expérience dans la sérennité tout en ayant la sagesse de ne pas regarder ce qu'il en advient des autres. Les expériences ne se comparent pas, et comme l'exprime le dicton populaire, le malheur des uns n'a jamais fait le bonheur des autres.

Quant aux blogs, sous leur format actuel, et s'ils font preuve de sagesse, il vaudrait mieux qu'ils ferment ou se taisent. La question restera toutefois posée dans toute obédience de trouver un moyen d'évter de retomber sous un format de pensée unique et d'information monolithique distillée de haut en bas, et de trouver un moyen de fédérer des Loges de manière horizontale dans une fraternité qui dépasse les contraintes de la rencontre physique. C'est là un autre sujet mais c'est aussi tout un débat en soi, et il sera intéressant de voir qui y apportera une réponse pertinente.

Ayant dit cela il est probable que ce blog sera désormais très peu présent sur les ondes, à moins d'une information essentielle.

J'ai eu grand plaisir mes Frères à vous sentir présents par votre fidélité à prendre connaissance de mes pensées, qui n'ont jamais représenté que mon sentiment intéreur face aux évènements, et à espèrer vous avoir été utile dans ce long combat de presque trois ans.

N'ayant, jusqu'à la création de ce blog, vécu la maçonnerie qu'au sein de ma loge, j'avoue que l'expérience du blog, des rencontres qu'il m'a permis et de la fréquentation de "Frères" que je n'aurais probablement jamais pu croiser, a été une expérience en tous points exceptionnelle. Elle est particulièrement riche d'enseignements, et s'il reste une interrogation à laquelle je n'ai pas la réponse au vu du noir et du blanc que j'ai pu cotoyer, c'est la raison même d'être de la Franc-Maçonnerie.

J'ai aussi à ce stade une pensée particulière, blanche, pour mon Frère Semper-Fi qui s'est spontannément proposé pour me venir en aide, et une autre, noire, pour ce "Frère" de la fameuse "Préceptorie 0" qui ne viendra apparemment pas témoigner pour dire sa vérité à l'un des trois procès en diffamation que m'ont intentés messieurs Stifani et JCF, pas plus qu'il n'est intervenu pour empêcher la condamnation de six Frères Myosotis. A quoi servent donc les serments ?

Peut-être n'ai je pas assez appris du pavé mosaïque, mais il me semble que dans certaines situations et face à certaines personnes il faille se positionner sur le noir ou sur le blanc.

La maçonnerie restera pour moi une maçonnerie de combat, sinon elle n'est rien.

Je ne pourrai terminer cet article sans l'expression d'un sentiment fraternel très profond à l'égard de ceux qui furent de vraies rencontres. Merci à vous Dominique, Michel, René, Eric, Yves, Fabrice, Jean-François, Pascal, Vincent, Claude, Maurice, Hugo, Emmanuel, mon parrain Philippe, et je vais en oublier beaucoup d'autres. Vous rendez ses lettres de noblesse à la maçonnerie, et je vous espère tous à la consécration de ma nouvelle loge.

Je vous embrasse mes Frères et vous dis probablement ce soir Adieu.

Fraternellement

Sully

 

 

 

 

Commenter cet article

NEMO 20/11/2012 13:50

Mon Frère Sully, les derniers évenements contredisent le titre de ton dernier article.

La guerre est repartit de plus belle,le flou entretenu par JPS, loin de ménager la chèvre et le chou, ranime les passions guerrières: les stifaniens tiennent à tirer leurs dernières cartouches (ils
ont tout à perdre, c'est à dire leurs précieux tabliers), les muratistes veulent se venger et les glamfiens attisent le feu pour récupérer les "marrons".

En résumé, le futur ex-ratifié s'est mit tout le monde à dos.


Cela promet de grands moments, la GLNF est devenue une pétaudière, plus personnes ne commandent, les loges fonctionnent ad minima, et la démotivation règne.

Combien de temps le "malade" tiendra t il avec de tels soins intensifs ?

Sully 21/11/2012 16:34



Vraie question !



roudou 13/11/2012 08:17

@Rey +1

Tous les maçons sont frères mais certains sont plus frères que d'autres.
L'alliance a emporté de la GLNF la suffisance de la reconnaissance.Comme Alpina ( pourtant reconnue) gardons
notre liberté.
La fraternité n'est pas à géométrie variable.
Suis je moins maçon si j'assiste à une tenue de ma femme
à la GLFF.
Tribises.
Roudou 1693 Gl

Sully 16/11/2012 10:26



Je suis bien d'accord sur ta dernière phrase.



joaben 07/11/2012 10:38

Petit commentaire au fidèle à son amour pour lui-même, qui s'en prend à moi, tout en censurant bien sûr toute reponse...
La guerre est finie, en effet, mais la mechanceté ets toujours aiguisée chez celui qui contemple son "amour" :
---------------
auras-tu un reste d'elegance à publier un droit de reponse lorsque tu me mets nommément ou pseudoément en cause ?

Evidemment interpeller ainsi tes pratiques sera certainement vu comme une "injure" ?
Tu utilises ce petit pouvoir facile(pour ne pas dire lâche) de la censure. Car en effet, les censurés n'ont pas pouvoir à démentir tes mensonges de non-censure.

Le plus grave en fait, c'est l'immaturité de telles actions : alors que nous defendions conjointement JMurat tu perds ton temps en reglements de comptes personnel contre moi(qui ose ne pas se
rouler parterre en effusions admiratives à ton egard) ou dans dans de la chicane avec Benzaquen totalement hors sujet.

Je ne vais pas me fendre d'un commentaire plus construit et constructif, sachant le sort que tu réserves à ces commentaires et te laisse à ton nombrilisme, entouré de tes groupies et brandissant
ton nouveau ralliement, tout en ayant deja préparé un nouveau virage.

Etant evidemment sans le moindre espoir sur ton courage et ta dignité de le publier, je ne fais pas d'effort pour menager ta susceptibilité, ce commentaire trouvera un blog pour être publié.
Dommage ! qu'est-ce qui a deraillé ?
En effet, ce que tu appelles "répétitif", s'appelle de la constance dans l'idée et les positions, ce qui change de l'opportunisme si répandu...
-------------------
Merci Serge, de donner capacité de reponse indirecte.

courtois 03/11/2012 09:14

MTCF Sully,

merci de ton engagement à tenir ton blog et à laisser chacun s'exprimer. Il est vrai que beaucoup ont été meurtris mais l'expérience malheureusement s'acquiert ainsi.
Chaque frère est différent de l'autre et dans ces grands moments maçonniques c'est ce qui nous a le plus fait défaut :
L'écoute et l'acceptation de l'autre.
Le dénuement salvateur au lieu de l'expression de l'égo.
Négliger la qualité au détriment de la quantité.
Croire que la reconnaissance des autres est le plus important.

Alors que notre cheminement ne cesse de nous répéter que la seule reconnaissance valable pour notre salut est bien la notre, en nous même, faite en interne, quant le moi s'allie avec le soi.

Quant l'homme comprendra qu'il lui faut arrêter de regarder dans l'assiette du voisin et qu'il lui est plus salutaire de vivre chaque instant que le gadlu fait comme une victoire sur la vie et
qu'importe le but, c'est le chemin pour y arriver qui est plus important. Tout en se remémorant que le but ne peut être atteint qu'au travers d'actions, de pensées et de réalisations saines.

Et oui nous en avons du boulot... Et c'est celui là qui m'intéresse.

Je te souhaite MTCF Sully de continuer ton cheminement le coeur léger. Je t'embrasse fraternellement. Daniel

Sully 09/11/2012 19:19



Je souscris entièrement à ta sagesse et au constat que tu fais. Oui nous avons du boulot, et au premier chef au sein même de la FM.


Frat



joaben 02/11/2012 12:02

Puisque je lis ton blog "bouger" encore un peu, voici une reflexion postée sur Lutèce sans espoir ...
Peux-tu la prendre comme de l'humour acide qu'ils aiment bien eux aussi en sens inverse ?
-----------
Le nom "Alliance" de GLAMF est en soi symptomatique.

Une "alliance" se fait entre des groupes divers par des compromis et partage de pouvoirs.
Etes-vous donc "alliés" plutôt que "frères" ?

alliance donc de qui et qui ?
C'est hélas ce que l'on constate souvent d'ailleurs dans nombre d'actions sur blogs ... et autres !
alliance à discrediter l'individu que l'on qualifie de "frère", alliance pour insulter, discrediter ou pour se congratuler, se féliciter de s'être réfugiés.
alliance d'intérêts communs ... alliance de Dauphinée-Savoie avec Servel (D.S. preconise de ne pas s'interesser ni aux declarations, ni au programme de Servel et de ratifier, on verra après ...
sauf qu'apres c'est "circulez y a rien à voir") alliance donc(pas GLMAF dans ce cas) manifestement d'intérêts communs, on ne sait lesquels.

Donc finalement le mot "alliance" va bien aux comportements qui ont présidé à GLAMF et qui se perpétuent (NB, c'est pareil côté ce qui reste de GLNF).

Pourtant, l'image(de l'article) que vous avez choisie et le titre devraient balayer ces comportements de partisans, d' "alliés".