Neuilly-Bineau vous donne la parole : Résultats

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

Conformément aux engagements que nous avions pris auprès de vous, nous publions aujourd’hui l’intégralité des résultats de la consultation que nous avons organisée au sein de notre Province, en coopération avec notre Frère Emmanuel St… que nous remercions à cette occasion pour son ouverture et sa volonté de préserver les conditions du dialogue entre Frères.

 

Pour votre parfaite information ces résultats ont été transmis hier par Emmanuel Ste... à François Stifani et présentés ce soir même lors d’une tenue réunissant tous les Vénérables Maîtres et les 2ème S. de la province.

 

Rappelons que cette consultation reflète l’opinion des Frères en juin/juillet dernier. Les avis seraient aujourd’hui probablement encore plus tranchés sur certaines questions. Soulignons aussi que cette consultation s’est déroulée dans une province plutôt « conservatrice » qui avait majoritairement voté « Oui » à  l’approbation du rapport moral (55,4%) et à l’approbation des comptes (60,7%).    

Ces résultats méritent par conséquent d’être lus et analysés avec attention, et nous nous permettrons quelques commentaires de présentation :

 

Représentativité :

Si la participation brute à cette consultation peut paraître faible, ce qui s’explique aisément au vu des très nombreux obstacles que certains ont cru bon de dresser, même au sein de la Province et particulièrement au niveau du secrétariat, pour éviter d’avoir à affronter une photographie réaliste de notre GLNF, il convient de souligner que :

-       64 Loges sur les 82 actives que compte la Province de Neuilly-Bineau, soit 78% des loges, ont participé à cette consultation.

-       Ce sont des Maîtres Maçons expérimentés qui s’expriment puisque près de la moitié des répondants ont plus de 10 ans de maçonnerie derrière eux.

-       Les Officiers des Loges ayant répondu représentent 28% de l’effectif complet des Collèges d’Officiers des Loges de la Province.

 

La Province et l’Obédience :

Au-delà de l’attachement très fort à la GLNF, c’est globalement une vision traditionnelle de nos organisations qui se dégage.

Sans surprise, 90% des Frères estiment que la régularité et la reconnaissance internationale sont des éléments essentiels pour notre GLNF.

Ils confirment aussi très largement que l’Obédience doit respecter strictement la règle en Douze Points, ne pas s’impliquer dans les débats « sociétaux » et se doit de rester discrète sur la scène médiatique.

La Province comme l’Obédience ont à assumer dans l’esprit des Frères un rôle à la fois administratif et maçonnique qui n’est pas remis en cause. Cela n’entame toutefois pas la conception souverainiste des Loges, 87% des Frères reconnaissants que les Vénérables Maîtres sont les Chefs de l’Ordre maçonnique. Ce sont donc bien dans l’esprit des Frères les Loges qui font l’Obédience, et non l’inverse. Les Frères confirment d’ailleurs très largement qu’il y a une distinction claire entre Ordre maçonnique et Obédience. Voilà qui est rassurant.

On notera également que le débat entre association unique et fédération de loge n’est pas anecdotique et reste ouvert, 1/3 des frères exprimant une préférence pour une fédération de loges autonomes.

 

Transparence et proximité :

Les Frères s’expriment de manière très massive en faveur de la mise en place de règles de fonctionnement civiles et de procédures de contrôle, et d’engagement de la responsabilité des nos dirigeants, à même de garantir une gestion transparente de notre obédience.

Egalement exprimé dans quasiment tous les domaines de la gestion, un désir de voir les centres de décision se rapprocher des Loges. Citons en vrac la gestion de l’immobilier par la province, la volonté de  voir les Loges disposer de leur Trésor, le besoin de pouvoir co-signer toute ponction sur le compte de la Loge et le désir de voir les Loges mieux représentées au niveau provincial.

 

La crise de la GLNF :

On constate à la lecture des résultats que la majorité des Loges a su se préserver d’impacts néfastes et a conservé l’harmonie si chère à tous nos Frères, bien que certaines loges aient vécu de véritables fractures par incapacité ou volonté de ne pas discuter ouvertement de cette crise.

Si l’harmonie semble avoir été globalement préservée, la confiance dans les instances nationales a disparu pour 2/3 des Frères et ¾ d’entre eux sont convaincus que cette crise rend nécessaire des changement structurels profonds.

 

Quelles voies de sortie ?

La quasi totalité des Frères souhaite qu’un dialogue fraternel puisse rassembler rapidement tous les Frères sur le chemin de l’unité et de l’harmonie, comme ils souhaitent que des mesures d’apaisement très visibles soient prises (Fin des procédures auprès des tribunaux, annulation de toutes les sanctions pour divergences d’opinion, etc).

Seul un tiers des répondants pense que cette crise va aboutir à une scission.

91% des Frères ayant répondu à cette consultation souhaitent qu’il soit procédé le plus rapidement possible à l’élection d’un nouveau Grand Maître ou d’un Grand Maître de transition à même d’assurer la sortie de crise. Le jugement est ici sans appel pour François Stifani qui ne compte plus que 9% de "supporters".

Si un mandat de trois ans renouvelable une fois paraît la formule la plus souhaitée, notons que 57% des Frères souhaitent que les fonctions de Grand Maître et de Président de l’Association GLNF soient dissociées. Ils se prononcent également très massivement pour que soit mise en place une procédure « d’empêchement » du Grand Maître. Aucun Frère ne souhaite revivre ce que nous vivons depuis 22 mois !

Quant à nos futurs « dirigeants », 80 à 93% des frères pensent que ceux-ci auront du démontrer lors de cette crise qu’ils ont tout fait pour permettre aux Loges de travailler sereinement, qu’ils n’ont pas pris de sanction à l’encontre de Frères pour des raisons de divergence d’opinion (Ah le bal des suspensions…) et qu’ils ont su conserver un dialogue constructif et dans la concorde avec tous les Frères.

C’est donc sans appel pour certains ex GMP ou ex « dignitaires » qui, seuls ou à onze on treize, peu importe, se rêvent à nouveau dans des fonctions de responsabilité au sein de notre GLNF : Direction les colonnes !!!

 

En conclusion, le message à François Stifani est on ne peut plus clair.

Mais par cette consultation c’est la voix des Frères et c’est la voix de la raison qui s’exprime.  Que la justice se montre « intelligente » et qu’elle nous donne au plus vite cette Assemblée Générale dans laquelle TOUTES les Loges pourront librement s’exprimer, mettre au repos celui qui n’est plus supporté ni reconnu, et porter à la tête de la GLNF cet homme non pas providentiel mais « neuf » qui mettra un terme à la crise et s’attachera, dans l’intimité de notre Fraternité, à apurer les problèmes qui ne regardent pas « l’extérieur ».

 

Car si le sort de FS est scellé, les Frères sont las et, autant le dire clairement, déçus de voir l’opposition incapable de proposer un candidat unique qui soit digne de confiance.

 

Tout ce « clanisme » est d’une époque révolue. Les Frères veulent du neuf et du propre.

A la lecture de cette consultation, les membres du Souverain Grand Comité devraient savoir ce qu'ils ont à faire s'ils ne souhaitent pas se dissocier de notre fraternité et prolonger une crise interminable.

 

Merci à tous les Frères qui ont participé à cette consultation, et espérons que votre voix soit enfin entendue.

 

Fraternellement,

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alain 21/10/2011 10:04


Bjr mes FF, Bjr SULLY
OUI, se réveiller, bouger, et même beaucoup plus.
Mais c'est se fatiguer, que de donner des coups d'épée dans l'eau. Arrêtons de gesticuler,
même si c'est de bonne foi, et avec le coeur. Nous devons nous unir pour être plus forts, et mettre au point une véritable stratégie de guerre si nous voulons gagner.Je reste persuadé que nous
pouvons avoir les moyens, nous avons sûrement les renseignements nécessaires, ainnsi que les hommes compétents. Mais peut-être la peur crée un blocage, et je le comprends, pas peur d'être radié,
mais, jusqu'où peuvent aller les représailles. Notre stratégie doit donc anéantir très vite la situation actuelle, et faire trembler de peur ceux qui la protègent ou la soutiennent. La peur doit
changer de camp, c'est une condition de réussite. Tout celà à préparer dans le plus grand secret, en s'assurant qu'il n'y a pas de taupes, car depuis quelques mois, les taupes se multiplient,on les
reconnait à leur fourrure toute neuve, elles ont retourner leur veste, il y a quelque temps. Plus que jamais, il s'agit d'OSER, et de bien doser.


Sully 21/10/2011 10:52



Avis entièrement partagé. L'organisation se met en place, et les choses vont bientôt devenir beaucoup plus claires. Et en attendant il faut réveiller et rameuter
tous les Frères. C'est notre tâche à tous.



evariste legalois 20/10/2011 23:17


L'enquête est louable dans le principe mais on est à cent lieues de la situation présente .... FF de Neuilly-Bineau réveillez-vous !


Sully 20/10/2011 23:36



Elle me semble au contraire au coeur de la problématique actuelle. Mais nous nous rejoignons sur la conclusion: Frères de Neuilly Bienau réveillez vous et
agissez. La passivité fait le lit de la gouvernance désavouée qui tente de se maintenir à la tête de notre obédience. Alors permettez-moi de paraphraser Aimé Jacquet, "on se sort les
doigts du c.l" et l'on sauve notre obéidence. Personne ne le fera poir vous mes Frères.