Ni Scission - Ni Soumission

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

Partageant entièrement le point de vue exprimé par notre Frère Emmanuel du blog  Dauphiné-Savoie, et n'ayant ni le temps ni la capacité à mieux l'exprimer, je reprends  ci-dessous l'intégralité de son article et vous invite à répondre positivement à l'initiative du Collectif Ni Scission Ni Soumission.

Prenons notre destin en main.

Fraternellement,

 

COLLECTIF NI SCISSION NI SOUMISSION /BOAZ-JAKIN

Le collectif « Ni Scission Ni Soumission » à lancé il y a quelques jours une initiative qu’un emploi du temps chargé ne m’avait pas permis de relayer jusqu’ici, mais qui me semble aussi intéressante que déterminante, dans la mesure ou si elle a de grande chance de succès et de pouvoir régler rapidement la crise qui nous agite, elle a aussi l’avantage de ne rien nous faire perdre en cas d’échec.

Dès son lancement, elle a soulevé un mur de critiques, non pas venant de la gouvernance, comme on pouvait le craindre, mais venant du camp de l’opposition, particulièrement FMR-ULRF.

Si parmi celles-ci, on trouvait les habituelles récriminations du style «tout ce qui ne vient pas de moi est mauvais», une objection a été faite, un petit plus solide, qui disait en substance :  

Le texte des statuts de 2009, Article 14 page 6, dispose que :

"...Sur décision du Conseil d’Administration ou sur la demande de la moitié plus un de l'ensemble des membres de droit et membres délégués aux Assemblées Générales, le Conseil d'Administration convoque une Assemblée Générale Ordinaire, convoquée extraordinairement, suivant les modalités prévues dans le présent Article...." (en gros 50% des membres de droit +1) . Est-ce que Me Legrand, qui a été incapable, ou n’a pas voulu- convoquer l’AG alors que c’était une ordonnance du TGI, le fera-t-elle  pour les beaux yeux de quelques-uns ?

Effectivement, la question pouvait être posée.

La réponse, a été apportée par le collectif « Ni Scission Ni Soumission », dans une mise au point sur son blog :

« Notre requête n’a pas pour objectif de contraindre Me. Legrand à réunir une Assemblée. Cette Assemblée est déjà officiellement programmée pour le 7 janvier 2012 par l’Administratrice qui la réunira sous la forme Mixte (extraordinaire et ordinaire).

Dès lors la majorité de 50% que vous invoquez n’est nullement requise puisque le but ne consiste pas à demander la réunion d’une Assemblée déjà prévue.

Quel est le but recherché ?

Notre requête n’a qu’un seul objectif : demander à Me. Legrand d’ajouter un additif à l’ordre du jour de l’Assemblée quelle convoque.

Ni la Loi ni nos Statuts n’exigent une majorité pour demander qu’un additif soit porté à l’Ordre du jour d’une assemblée.

Quel est cet additif ?

Cet additif consiste dans la modification de l'Article 2-3 du règlement intérieur de la GLNF :

Formulation actuelle:« Le candidat à la Grande Maîtrise est désigné par les membres de droit mentionnés à l’Article 1.2, nommés par le Grand Maître, et réunis en collège statuant par un scrutin à bulletins secrets.

Cette désignation est soumise à la ratification de l’Association lors de l’Assemblée Générale afférente. Le Grand Maître est élu pour une période de cinq (5) ans et ne pourra exercer plus de deux mandats consécutifs »

Nouvelle formulation: « S'il a qualité de Très Respectable Frère, le candidat à la Grande Maîtrise et à la Présidence de l'association est élu par l'assemblée générale à la majorité des membres qui la composent.

Le Président de l’association GLNF, également Grand- Maître de l’obédience, est élu pour une période de trois (3) ans et ne pourra exercer plus de deux mandats consécutifs  

Si cet additif est porté à l’ordre du jour il est absolument certain qu’il sera voté par le corps électoral de l’Assemblée composé à 85% par les Vénérables Maîtres et Premiers Surveillants.

Ensuite il ne reste plus qu’à élire un nouveau Président également Grand Maître et la crise de la GLNF est définitivement réglée. »

Comment obtenir que l’additif soit porté à l’Ordre du jour de l’Assemblée ?

Certes, Me. Legrand ne peut de son propre chef modifier les statuts d’une association centenaire.

Mais si 5 à 10 % de l’obédience lui en fait la demande, elle ne pourra qu’y souscrire.

A défaut nous pourrons solliciter du Juge des référés, avant la réunion de l’Assemblée, qu’il autorise nos résolutions à figurer dans l’ordre du jour de celle-ci. »

Cette polémique me semble donc pouvoir se clore sur ces précisions, et par conséquent, sans vouloir évidement parler en son nom, l’ULRF n’a plus de raison de ne pas soutenir cette initiative, puisqu’il y avait au départ un malentendu et que celui-ci se développait alors même que les interlocuteurs, comme nous venons de le voire ne parlaient pas de la même chose. L’initiative ne demande pas la convocation d’une Assemblée Générale, mais un additif à l’ordre du jour.

Le Myosotis du Dauphiné-Savoie soutiendra activement cette initiative, et suggère à tous ses fidèles lecteurs d’envoyer la requête suivante à Maître Monique Legrand.

Voici le texte de l’Initiative « Ni Scission Ni Soumission » :

Mes biens chers Frères,

Nous vous demandons d'envoyer une requête à Me. Monique Legrand pour exiger qu'elle convoque immédiatement l'Assemblée Générale Mixte de la GLNF appelée à élire démocratiquement un nouveau Président-Grand Maître

PREMIER SUCCES :

Tenant compte du très grand nombre de requêtes qui lui ont d'ores et déjà été adressées à l'initiative de notre Collectif, Me. Legrand accepte de convoquer une assemblée générale mixte (ordinaire + extraordinaire)

Ce résultat constitue un préalable déterminant pour envisager une sortie de crise rapide car la forme extraordinaire de l'assemblée autorise la modification de nos statuts et règlements.

CONTINUONS L'ACTION :

Il faut maintenant obtenir qu'en sa qualité d'administratrice de la GLNF Me. Legrand porte à l'ordre du jour de notre prochaine assemblée l'élection du Président de l'Association également Grand-Maître de l'Obédience, après rectification de l'article 2-3 de notre règlement intérieur.

C'est pourquoi il est capital que vous lui adressiez dès maintenant cette requête :

REQUETE : MODE D’EMPLOI

1°COPIER LE TEXTE DANS L’ENCADRE CI-DESSOUS

2°COLLER CE TEXTE DANS UN E-MAIL

3°COMPLETER LE TEXTE PAR LES MENTIONS QUI VOUS CONCERNENT

4°ENTREZ L’ADRESSE DES DEUX DESTINATAIRES :

headlexmlegrand@yahoo.fr;supplique.glnf@yahoo.fr

5°ENVOYEZ

 

TEXTE A ENVOYER

Grande Loge Nationale Française

Requête à Me.Monique Legrand

headlexmlegrand@yahoo.fr;supplique.glnf@yahoo.fr

 

Je soussigné

NOM Prénom  :

Votre numéro de matricule GLNF :

Votre numéro de Carte Nationale d’Identité ou numéro de passeport: 

(Pour authentification)

 

CONSIDERANT

Que par lettre en date du 14 juillet 2011 Monsieur François Stifani, Président démissionnaire de l’Association GLNF et ancien Grand Maître de l’Obédience, a cru devoir au nom des 43 000 membres de la GLNF et sans consulter quiconque, signifier au Grand Chancelier de la Grande Loge Unie d’Angleterre, la Suspension par la GLNF de ses relations avec la Grande Loge Unie d’Angleterre ;

Que par Ordonnance en date du 20 Juillet 2011, la Grande Loge Unie d’Angleterre, par son Grand Secrétaire, a proclamé à toutes les Grandes Loges Régulières du Monde la suspension temporaire de ses relations avec la GLNF ;

Que du seul fait de Monsieur Stifani les 43 000 membres de la GLNF se trouvent exclus de la Franc Maçonnerie Régulière et Universelle et ne sont plus désormais reconnus par aucune des Grandes Loges Régulières du Monde alors même que cette reconnaissance avait motivé leur décision de rejoindre l’Obédience.

Qu’à l’approche de son centenaire la GLNF a perdu, avec son universalité, sa raison d’être et sa vocation ;

Que pour seule réponse à leur légitime indignation, Monsieur Stifani, sans avoir qualité pour le faire en raison de sa démission, menace d’exclusion tous les Frères qui protestent pour réduire l’effectif de l’Obédience au faible nombre de ses affidés ;

Que cette situation oblige à l’adoption immédiate de mesures exceptionnelles propres à assurer la sauvegarde de l’Obédience notamment par la levée de la mesure de suspension (par la G.L.U.A.) qui la frappe;

EN CONSEQUENCE

DEMANDE

à Me. Monique LEGRAND, es qualité d’Administrateur provisoire de la GLNF

De  convoquer immédiatement l’Assemblée Générale Mixte de la GLNF

aux fins de délibérer sur l’ordre du jour suivant :

 

PREMIERE RESOLUTION

(Vote à la majorité des deux tiers)

Modification de l'Article 2-3 du règlement intérieur de la GLNF :

Formulation actuelle:

«Le candidat à la Grande Maîtrise est désigné par les membres de droit mentionnés à l’Article 1.2, nommés par le Grand Maître, et réunis en collège statuant par un scrutin à bulletins secrets.

 Cette désignation est soumise à la ratification de l’Association lors de l’Assemblée Générale afférente. Le Grand Maître est élu pour une période de cinq (5) ans et ne pourra exercer plus de deux mandats consécutifs »

Nouvelle formulation:

« S'il a qualité de Très Respectable Frère, le candidat à la Grande Maîtrise et à la Présidence de l'association est élu par l'assemblée générale à la majorité des membres qui la composent.

Le Président de l’association GLNF, également Grand- Maître de l’obédience, est élu pour une période de trois (3) ans et ne pourra exercer plus de deux mandats consécutifs »

 

SECONDE RESOLUTION

Election du Président de l’association GLNF-Grand-Maître de l’Obédience

 

TROISIEME RESOLUTION

Mandat donné au Président de l’association GLNF-Grand-Maître de l’Obédience à l’effet de solliciter sans délai de la Grande Loge Unie d’Angleterre qu’elle rapporte son ordonnance du 20 juillet 2011 pour renouer ses relations avec la GLNF.

 

QUATRIEME RESOLUTION

Mandat donné au Président de l’association GLNF-Grand-Maître de l’Obédience à l’effet d’engager sans délai la procédure d’exclusion de la GLNF de Monsieur François STIFANI dans le respect de nos statuts et règlements.

POURQUOI DEVEZ VOUS ADRESSER A ME. LEGRAND LA REQUETE CI-DESSUS ?

Me Legrand repousse au 7 janvier 2012 la réunion de l'assemblée générale de la GLNF qu'elle disait vouloir organiser au mois d'octobre

La Justice repousse une fois de plus le prononcé de sa décision (laquelle d’ailleurs ne saurait constituer une solution à nos difficultés)

L’ex Grand Maître accentue sa répression pour dégager entre les Loges le bon grain (qui se courbe) de l'ivraie (qui résiste encore)

Tous conjuguent leurs efforts pour nous décourager et nous faire passer de l'indignation à la résignation.

Ainsi, soyez en convaincus, en 2012, si nous n’y prenons garde, deux Obédiences seront crées : la "GLNF Stifanienne" (20 000 frères assujettis) et la "Néo-GLNF" (20 000 frères mécontents pratiquant l'Art Royal dans des arrières salles de cafés).

Bien sûr aucune de ces deux Obédiences ne recouvrera la reconnaissance internationale que, par son courrier du 14 juillet et par ses agissements, F.Stifani nous a fait perdre.

Ainsi, l'année même de son centenaire, notre Maison disparaitra.

Il est ahurissant qu'il faille un mouvement spontané et désintéressé de "la base" pour tenter de sauver l'Obédience et qu'aucun de nos "dignitaires" et même ceux réputés intègres, ne prenne la moindre initiative, égarés qu'ils sont tous dans de savantes, inintelligibles et stériles combinaisons d'appareils.

Plus que jamais nous pensons que c'est par une action venue de maçons ordinaires et comme telle d'autant plus spontanée et fraiche qu'ils n'en attendent aucune récompense, que nous pourrons espérer recouvrer ce que nous voulons tous et immédiatement : une gouvernance SAINE et NORMALE et la reconnaissance de nos frères étrangers pour de nouveau former avec eux l'universelle chaîne d'union.

Pour y parvenir il faut et il suffit que Me Legrand réunisse l'assemblée sur un ordre du jour lui permettant d'élire le Président-Grand-Maître après rectification de l'article 2-3 du règlement intérieur de la GLNF.

Certes, Maître Legrand ne peut prendre sur elle de modifier les statuts d'une Maison centenaire.

Mais Me Legrand ne pourra qu'accepter que les 4 résolutions que nous vous proposons soient portées à l'ordre du jour de la prochaine assemblée si 5 à 10 % des Frères de l’Obédience lui en font la demande.

Après quoi l'assemblée réunie sur cet ordre du jour votera pour qui bon lui semble d'entre des candidats que nous ne serons pas.

Alors nous serons sauvés.

Bien sûr cette action paraît trop simple pour l'esprit trop subtil ou trop torve de nos «dignitaires» qui se gaussent -avec mépris- de nous.

Mais c'est précisément parce que cette action est simple, lisible et réalisable qu'elle a toute chance de réussir si elle est relayée et soutenue par vous tous aujourd'hui.

Et puis de toute façon qu'avons nous à y perdre, nous qui, avec l’honneur et la suspension de la reconnaissance, avons déjà tout perdu ?

Nous ne vous demandons pas d'adhérer à un quelconque mouvement ou de vous soumettre à l'autorité de quiconque.

Nous vous prions simplement d'agir en votre âme et conscience pour sauver notre Maison commune.

A défaut les forces qui souhaitent la scission triompheront et la GLNF telle que nous l'avons aimée disparaîtra.

Notre destin collectif repose sur ce que vous ferez ou ne ferez pas maintenant.

 

Si 5 à 10 %*** de l'effectif de la GLNF requiert que les résolutions que nous souhaitons tous voir adopter soient portées à l'Ordre du Jour de notre prochaine assemblée, Me. Legrand ne pourra s'opposer*

En ce cas la GLNF pourra définitivement et immédiatement surmonter la crise** qu'elle traverse depuis deux ans, par l'élection démocratique d'un nouveau Président-Grand Maître et le retour à la reconnaissance internationale.

(*Si, contre toute attente, Me. Legrand devait néanmoins ignorer nos requêtes malgré leur nombre,  nous solliciterions du Juge des référés l'inscription de notre additif à l'ordre du jour de l'assemblée et organiserions toutes manifestations appropriées à cette fin)

(**Nos avocats vous garantissent que si les résolutions proposées étaient adoptées par l’Assemblée elles s’appliqueraient immédiatement et seraient validées par la Justice si elles devaient être attaquées.)

(***Vous pourrez suivre la progression du nombre des requêtes collectées sur notre compte :  http://fr-fr.facebook.com/people/Boaz-Jakin/100002898987908 )

Collectif « ni scission-ni soumission »

NB : Nous n’avons rien à cacher à nos frères et amis.

Mais nos noms vous seront tout aussi inconnus que ceux des internautes Tunisiens pour Monsieur Ben Ali.

Nous ne sommes que des maçons ordinaires sans autre ambition que servir l’obédience en dehors des appareils qui nous ont tous trahis.

Veuillez transmettre le lien de ce site http://boaz-jakin.over-blog.com/article-collectif-ni-scission-ni-soumission-boaz-jakin-84275298.htmlau plus grand nombre de vos amis maçons

Ceci est essentiel car nous ne disposons pas du fichier de la GLNF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

joaben 01/11/2011 09:42


Je ne sais si Sully laissera paser ce nouveau message de ma part.
Pourtant, ce que tu dis est instructif et merite reponse car c'est au centre du débat et de la reussite ou l'echec.

Car ton analyse est juste si nous suivons la voie tracée par FMR :

FMR ayant mis hors vote toutes les loges de l'ULR(suspension des relations GLNF), ne faisant strictement rien pour obtenir un vote regulier, se refusant à une astreinte et relayant un message de
repli, de fatalité, en effet Stifani va obtenir un triomphe à sa tenue de GL, une nomination par le SGC et une AG qui va le désigner. Alors bien sûr, les FMR-ULR vont se lamenter sur blog, deposer
une requête au TGI. Entre temps, il feront de l'agitation illusoire(cf requete Lutece a propos de la tenue de GL). Tu peux être certains qu'ils nous expliquent, expliqueront qu'ils ont fait tout ce
qu'ils ont pu et qu'il ne reste plus que la "seule solution" : adhérer à ULR.

A l'inverse, il existe une autre voie, simple, claire, déjà appliquée et qu'illustre l'initiative R.A.(qualifiée de rats par les ULR).
- Ne plus faire la moindre concession d'autorité à la faction Stifani( pas de discours de "cotisations", pas la moindre obeissance à qui que ce soit provenant des imposteurs(tenue GL, AG
provinciale, ordonnances, etc.). C'est clair et simple ... et pas plus difficile. Sur le plan judiciare, application pure et simple de la décision du 24 janvier : AG désignant un nouveau GM, vote
de budget.

NB : Le comble est que FMR(et eux seuls) disposent du pouvoir d'astreinte de Legrand à exécuter cette décision ! Et se refusent à l'utiliser !

Alors, nous aurons le classique discours d'offuscation des ULR : Joaben nous attaque, c'est un vilain haineux.

Mais Nemo, nos sommes d'accord sur le diagnostic, dans le cadre que tu cites ! Si nous continuons dans la voie FMR-ULR, Stifani sera à nouveau GM en janvier et reconstituera une GLNF à sa botte qui
obtiendra la reconnaissance des GL etrangeres.

Nous sommes vraiment à la croisée des chemins ! Je t'affirme que la solution que je préconise(qui n'est pas la "seule") n'est pas plus difficile à vivre, au contraire. Sully peut temoigner que je
n'ai pas varié depuis des mois à la difference des zigzags FMR. Les "seules solutions FMR" ayant toutes échoué, n'est-il pas temps de tenter autre chose ? Qu'avons nous à perdre ?


Sully 01/11/2011 11:23



Rien.



l'ancien 13011 31/10/2011 16:20


Pas d'Assemblée Générale si cet additif n'est pas accepté par M°Legrand. je suis certain que le jugement de Janvier 2012 nous sera favorable.Il faut mettre M°Legrand au pied du mur. C.G


Sully 01/11/2011 07:23



Avec 27 avocats affichés par le Ligérien ils devraient quand même être capables de la coincer. Alors messieurs les avocats, votre avis?



NEMO 31/10/2011 15:17


Joaben ,
Je ne suis pas défaitiste, mais seulement réaliste, tu commets une erreur d’appréciation : le fonctionnement que tu préconises (l’indifférence) , ils l’appliquent eux-mêmes envers l’opposition.
Ils ont d’ors et déjà fait une « croix » sur une partie des loges, leur tactique est de contrôler et de consolider le corps des officiers provinciaux (et nationaux) , je connais une province
stifanienne où, ils ont nommés 50 provinciaux actifs sur 1 000 FF, soit 5% des effectifs, rajoute les « passés » et les prétendants ambitieux (jeunes VM et PM), tout ce beau monde représente le «
noyau dur » de la GLNF post-scissions. Avec la complicité passive (ou intéressée) des « NI –POUR NI CONTRE », ils ont une petite armée bénéficiant de l’infrastructure de l’obédience et du «
prestige » (sic) des galonnés (très important aux yeux des notables conservateurs) , ensuite les purges (pour non paiement, insoumissions ) , et les exodes volontaires (dégoût, lassitude…) je leur
fais confiance pour lancer une campagne de recrutement à « l’américaine » en 2 ou 3 ans ils reformeront les rangs avec des « middle class » qui viendront chercher les quartiers de noblesse qui leur
font défaut. Ah ! Posséder un 4 x 4 , un collier en or de Grand Officier, et une panoplie de Templier , quelques « Guénon » mis en évidence sur la table basse du salon avec un exemplaire du FIGARO
… « SO GLNF ! »


Sully 01/11/2011 07:21



Tiens je pourrais mettre des noms sur ce genre de profil ! Ce ne serait pas fraternel n'est ce pas. Mais c'est tellement vrai. "So GLNF" comme tu le dis si bien
mon Frère.



joaben 31/10/2011 11:52


Cher Nemo,
Il faut sortir de ces messages défaitistes.

Stifani se fait prendre à son propre jeu ... lorsqu'on arrête justement de se calfeutrer, se "mettre à l'abri", mais qu'on le met face à son echec A FAIRE PEUR. L'immoralité de son action, il s'en
fout, par contre l'echec lui est insupportable !

La "vague de repression" n'est efficace qui si elle arrive à faire peur. Et elle ne fait plus peur !

Pour attaquer Stifani, il faut frapper là où ca lui fait mal ! Pleurnicher sur ses turpitudes, ca l'indiffere ! Par contre montrer qu'on l'ignore, qu'il n'existe plus, qu'il ne fait plus peur, là
c'est un fondement qui s'ecroule !


Mais aujourd'hui, c'est l'échec dans de nombreuses loges et y compris au niveau de quelques sbires jusques là serviles et prêt à tout.

CA SE RETOURNE CONTRE EUX !

Les prétendus OP sont gênés d'abord, puis effondrés, puis pleurnichards !

A nous d'EXPLOITER à fond cette situation non pas en pleurnichant sur leur méchanceté, mais en montrant QU'ON SE TORCHE(pardon de vulgarité, mais adaptée à la circonstance) avec leurs prétendues
"ordonnances". Et que la vie continue, de plus belle y compris avec ceux qui les craignaient encore !

C'est insupportable pour eux !


Sully 31/10/2011 12:27



Les Loges, par de tels comportements fermes mais dignes, serviront de mirroir à ceux qui se réclament ce qu'ils ne sont pas. Un Roi sans territoire est déjà un
Roi en exil. François sans terre, et François s'enterre !



alfred 31/10/2011 10:34


Je suis désolé de refroidir votre enthousiasme sur cette initiative; Elle repose sur une faute de droit car Me Legrans a une mission et une seule et même pour vos beaux yeux elle n'en sortira pas;
elle est chargée par le TGI de réunir une assemblée générale pour quelques points d'ordre du jour précis, et pas pour faire ni une modification des statuts ni une élection surprise.
Ce projet est le faux nez d'un candidat qui rêve de se faire élire dans ces conditions, et vous y croyez à tort.
Perte de temps, perte d'énergie, mais si ça vous amuse...


Sully 31/10/2011 10:44



Mon Frère. On peut voir la mal partout et des coups fourrés sous chaque initiative. Je suis un Maçon "de base" qui n'a jamais fréquenté la Province ou les
structures nationales car ma recherche est uniquement initiatique. Et comme beaucoup je suis assé de voir que rien ne bouge, et que nos soit-disant chefs sont incapables de se mettre d'accord et
d'expliciter une stratégie claire. Et les FF qui ont lancé cette initiative sont excatement dans la même position que moi. Aucun chef ou candidat derrière. Mais tu n'es pas forcé de me
croire.