RH Tire sa révérence

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

Après un long silence, nous tenons à porter à votre connaissance le courrier adressé ce jour à JP Servel, GM de la GLNF, par notre Frère René Hervet qui a décidé de 'tirer sa révérence !

 

Rappelons que notre Frère René à été l'un des très rares - voire le seul d'ailleurs - Frères de la GLNF à profiter de la possibilité de consulter les livres comptables de la GLNF dans le cadre du "Comité de Transparence".

 

Il s'est attelé à la tâche en bon Maçon, passant depuis quelques mois tous ses jeudi au siège de la GLNF pour essayer d'y voir clair dans les comptes de la GLNF et de toute la constellation de sociétés qui gravitent autour. Autant évoquer les travaux d'Hercule pour un homme seul dans des laps de temps aussi courts !

 

Mais notre Frère René s'est attelé à la tâche, méthodiquement, posant des questions, demandant accès à des documents, tenant des fils qu'il souhaitait dérouler pour y voir clair, et s'imposant de respecter la régle fixée qui consistait à faire état du résultats de ses investigations auprès du grand Maître.

 

Le climat de transparence s'est progressivement détérioré au fil de l'avancée des recherches de notre Frère René.

 

Ce soir, dégoûté il jette l'éponge et tire définitivement sa révérence.

 

Nous vous livrons ci-dessous le courrier qu'il a adressé ce jour même à JP Servel.

 

Le principe de Lampedusa s'applique bien à la GLNF: "Tout changer pour que rien ne change". Ils ont livré un os à ronger à la populace en la personne de F.Stifani, et la vie a repris paisiblement son cours, comme avant.

 

Fraternellement

 

Sully (Ex GLNF)

 

 

 

Lettre de notre Frère René Hervet à JP.Servel

 

 

René Hervet

19, rue Victor Chevreuil

75012 Paris

 

Monsieur J.P. Servel

Président de l’Association G.L.N.F.

12/14 rue Christine de Pisan

75017 Paris

 

 

Envoi : lettre ordinaire, courriel.

 

 

Paris, le jeudi 30 mai 2013

 

 

Monsieur le Président, Cher Jean Pierre

 

Je ne referai pas l’historique du dossier du Comité de Transparence, ni celui de mes  interventions, ou encore de mes échanges avec son Président. Aujourd’hui, je vous informe renoncer à la mission que je m’étais fixée pour les principales raisons suivantes.

 

J’étais déjà passé outre le fait que vous contactiez ma Province de rattachement pour vérifier que j’étais à jour de mes cotisations, alors qu’il suffisait de me le demander. Cette façon d’agir ne correspond pas à un fonctionnement normal selon moi entre Maitres Maçons, même si votre demande pouvait paraitre légitime à certains. La même opération s’est renouvelée vers le 15 mars. Cette fois, pour quelle raison ? Nul ne le sait…Je passe aussi, sur d’autres pratiques !

 

Dans le cadre de mes recherches, j’ai informé et précisé à M. HOUCHANGNIA qu’en cas d’effet cascade je devais avoir la possibilité de lire à minima la balance et le grand livre de l’année concernée, mes observations sur 2007/08 m’encourageant à lire ces deux documents comptables pour 2006/07, mais RIEN. Pas de réponse ! Cela concernait la GLNF, HAI et SCRIBE.

 

Pour pouvoir faire un travail sérieux, j’avais demandé que pour les entités satellites je puisse faire cela autrement que les jeudis, surtout quand on voit le mois de mai. Dans un premier temps, il me donna son accord verbal, puis M. HOUCHANGNIA m’a dit que ce ne serait pas possible et qu’il ne me restait que le jeudi de chaque semaine. Mais m’a-t-il dit : « tu auras tout le temps que tu veux pour faire ton travail ».

Trois jours après, ayant un doute, je lui retéléphone pour m’assurer qu’il n’y aurait pas de date buttoir et la réponse est tombée comme un couperet : « Rien au-delà du 30 juin ! Nous avons déjà donné satisfaction à ta demande, de 3 nous sommes passés à 5 ans, Etc. Etc. ».

 

Pire, j’ai demandé à connaître la liste des auditeurs inscrits et participants, pour éventuellement m’organiser avec eux au vu du délai maintenant imposé au 30 juin, et du nombre de dossiers à auditer (reprise sur HAI, la FONDATION, l’OAF) Mais, RIEN !!! Secret Défense !!!

 

A ces différents dossiers sont venus s’ajouter la présentation du bilan financier, le projet de modification de statuts (je reste rêveur), etc… 

Je vois à côté de cela que le dossier OAF pose aussi problème, car il n’a même pas été pris la précaution, dans un souci de réelle transparence de faire procéder à une vraie mission de commissariat aux comptes, pouvant lever toute ambiguïté sur toute question posée.

Et pour terminer, M. HOUCHANGNIA diffuse un courrier pour rappeler l’histoire de son comité, comme si tout allait bien, disant que d’autres peuvent venir auditer d’après ce que j’en comprends, mais sans préciser là aussi que tout s’arrête au 30 juin… comme pour moi je présume.  

 

J’avais prévu d’effectuer un premier rapport sur le travail effectué jusque-là, mais il ne saurait être question, dans ces conditions, que mon travail puisse servir à cautionner quiconque dans quelque but que ce soit, dès lors qu’il sera incomplet.

Je préfère donc m’arrêter là. La coupe est pleine !

 

Ce n’est pas ce que j’appelle des conditions de transparence, contrairement au nom du comité censé y présider. Rien ne changera donc à la GLNF.

Je vais vous faire parvenir prochainement quelques remarques et questions dans un courrier séparé, les deux lettres n’ayant rien de confidentiel. 

 

Et je vous le répète, Monsieur le Président, cher Jean-Pierre, je ne peux que vous inviter à prendre l'attache des "Frères" au lieu de tenter de passer en "force" en entourant les comptes de "brouillard" et d’opacité avec des provisions sur cotisations impayées, des reprises de provisions, etc.,  qui rendent l'exercice artificiellement bénéficiaire alors qu'il est de manière flagrante déficitaire.

Imaginez seulement le temps nécessaire et la compétence requise -pour n’importe quel "Frère"- pour décortiquer tout cela et comprendre.

C’est aussi cela la Transparence.

 

Les résultats des exercices passés ne sont certes pas de votre responsabilité, bien que vous ayez été suffisamment de temps dans les arcanes du pouvoir, aux places qui furent les vôtres dans les différentes gouvernances, par contre la présentation oblitérant l’analyse et le jugement des adhérents relève de votre implication et de votre responsabilité.

 

Regrettant la tournure finale de ce qui aurait pu être un véritable exercice de transparence, et un pas de plus vers la refondation, les reconnaissances, je vous souhaite bonne réception de ce courrier.

 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, Cher Jean-Pierre, l’expression de mes sentiments les plus respectueux, et fraternels.

 

René Hervet

Adhérent 14.633

 

 

 

P.S. Bien évidemment ce courrier n’a aucun caractère confidentiel, puisqu’il concerne les intérêts de tous les membres de notre Association. Me plaçant uniquement sur le plan civil, la qualification de "Frères" est naturellement entre guillemets.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Principal 06/06/2013 17:18

RH a eu toute la latitude de contrôler et savait depuis le début que le 30 juin était la date tampon, il a demandé que les comptes passent de 3 à 5 ans ça été accepté, il a pu tout contrôler mais
les frères du CDT ne sont pas des idiots au bout d'un moment, je comprends la réaction de ZAv et surtout des secrétaires et comptables qui ont répondu à toutes ces questions, ce ne sont pas non
plus ses larbins...il y a des limites qu'il s'exprime RH sur la véracité de ces faits !!!

Beaucoup trop facile aujourd'hui d’être à charge de zavoche...

Sully 07/06/2013 00:53



Quel manque de vision stratégique et tactique... !!!


Surtout venant d'un commentateur "anonyme" derrière lequel se cache un membre de la Commission de Transparence .... Démasqué !



L'Opératif 04/06/2013 19:57

Bonsoir
Quelle arrogance dans le courrier de ZH adressé à RH, quel donneur de leçons. A-t-il déjà oublié le film GLNF de ces 4 dernières années ?
Quelques questions parmi beaucoup d’autres :
- Pourquoi continue-t-on par exemple à compter dans l’effectif de 26.000 membres les FF n’ayant pas cotisé, tout en provisionnant les non-paiements (ils ne peuvent pas être à la fois dedans et
dehors) ?
- Quelqu’un a-t-il eu la curiosité de vérifier le bien-fondé des notes de frais dans les provinces ?
- Comment vérifier la véracité des pièces d’une comptabilité consolidée des loges vers le national (à ma connaissance les factures des loges ne sont pas transmises en « haut lieu ») ?
- Chiffrera-t-on un jour le nombre de FF ayant été poussés vers la sortie ?
- A qui appartient le patrimoine immobilier constitué par nos cotisations pendant des années ?
Merci à René pour son travail, même s’il n’aboutit pas.
B.F.

Sully 06/06/2013 12:43



Questions qui resteront probablement sans réponse mon TCF. Quand ua travail de René je pense qu'il ne faut pas tirer des conclusions aussi hâtives. ZaHou semble
sêtre engagé dans une voie compliquée, voire une ornière.


En tous cas merci pour la superbe tenue de la semaine passée mon TCF. La lumière est par là.


3B



joaben 04/06/2013 13:48

En effet, propagande intensive tous blogs pour faire passer le discours Zavoche.
Qu'y lisons-nous ?
- une "condition" à la vérification de l' "effet cascade" (suivre l'effet des transferts de fonds d'une filiale à l'autre). C'est ainsi que l'on remonte dans le cas d'affaires de "blanchiment".
Refusé donc !
- "RH n'aurait pas apprécié la reception de Antares" A-t-il manifesté quoi que ce soit en ce sens ? Non ! Poure affirmation gratuite à vocation de dénigrer, calomnier, donc. s'en suit des
insinuations douteuses sur la probité de notre Frere...
- "RH n'aurait découvert aucune malversation ou anomalie comptable" ? Qui affirme celà ? RH, Non ! Zavoche H repond à sa place !
- Ensuite le discours lessiviel sur un Renouveau brandi ...
- Mais beaucoup plus intéressant ... "il ne faut pas troubler nos FF de la GLNF" ... donc, alors qu'ils paient sagement, votent ce qu'on leur demande ...

Ne prend-il pas nos FF de la GLNF pour des benets, le transparent Zavoche ? Nos FF de la GLNF ne disposent-ils pas d'un cerveau pour discerner, evaluer, ce qui est juste ou pas que notre
transparent zavoche veuille à tout prix les empecher d'avoir une autre lecture des comptes de la GLNF que celle de la propagande officielle ?

Sully 06/06/2013 12:46



Bonne question mon Frère. Au vu de leur apathie on peut se demander si les membres de la Guenelf ont un cerveau justement? Et autre chose qui commence aussi par
un C ?



Principal 03/06/2013 20:45

Bonsoir mon Frère voilà la réponse au TRF rené Her,

COMMUNIQUÉ DU COMITÉ DE TRANSPARENCE


Le 30 mai 2013, le F. René Her a adressé une lettre au Grand Maître Jean-
Pierre Servel.

Outre le caractère insidieux et irrespectueux de cette lettre, il la faisait parvenir
à Monsieur François Koch, animateur du blog La Lumière de L'Express et à un
blog Myosotis proche de lui.

Cet acte contraire à nos règles constitue une attaque délibérée sans
concertation préalable.

Dans sa lettre, le F. René Her demandait à avoir accès aux exercices
précédents lorsqu'il y avait un effet cascade. Sa demande avait reçu l'accord du
Comité de Transparence, mais à condition de mentionner précisément l'origine
de l'effet cascade constaté, étant observé que le délai de consultation des
comptes a été étendu à sa demande de 3 à 5 ans.

Dès le début de la mise en place du Comité de transparence, le 7 janvier 2013,
le F. René Her, comme tous les autres Frères, était informé que les
consultations prendraient fin le 15 juin 2013.

Pour satisfaire toutes les demandes, notamment celles du F. René Her, les
séances de consultation ont été organisées tous les jeudis, du 28 février au 30
juin 2013, soit 30 séances d’une demi-journée programmées sur 15 journées.
Le F. René Her a accepté cette programmation en précisant qu'il aurait le
temps de procéder à sa mission en venant tous les jeudis jusqu'à la fin du mois
de Juin.

Il a ensuite insisté pour avoir la liste des autres Frères qui consultaient les
comptes. Le Comité de Transparence a refusé de lui communiquer cette
information, par discrétion vis-à-vis des autres Frères.

Le F. René Her savait très bien que si des Frères souhaitaient consulter en
groupe les comptes de la GLNF, ils en avaient la possibilité et qu'il suffisait de
mentionner cette demande au moment des inscriptions. En effet, le Comité de
Transparence avait envisagé de recevoir des groupes d'au maximum 8 Frères
par séance. Or, le F. René Her n'a jamais souhaité venir avec un groupe de
Frères, proches de lui ou non, pour vérifier les comptes.

Connaissant les contraintes nécessaires de la consultation, le F. René Her
n'a pas apprécié le communiqué du 28 mai 2013 du Comité de Transparence
informant les Frères de la GLNF que son Président et le Directeur Administratif
et Financier de la GLNF étaient disposés à recevoir, à titre exceptionnel, les
membres de l'association Antares pour leur apporter des éclaircissements sur
les points qui les intéresseraient.

Le F. René Her se croit-il le seul à être autorisé à consulter les comptes de la
GLNF et des autres entités ? A-t-il le monopole absolu de l'audit et de
vérification des comptes ? Se considère-t-il comme la référence morale absolue
au point que d'autres Frères n'aient point besoin de poser leurs questions
légitimes ? Ou croit-il avoir une autorité telle que le Comité de Transparence
soit dans l'obligation de lui soumettre ses communiqués avant leur diffusion
auprès de nos Frères ?

Ce distingué Frère, qui avait pris des distances pendant de longues années avec
notre Institution et qui a été réintégré grâce à la générosité légendaire de
l'ancienne gouvernance qui a radié des centaines de Frères, écrit : « il ne
saurait être question, dans ces conditions, que mon travail puisse servir à
cautionner quiconque dans quelque but que ce soit, dès lors qu'il sera
incomplet ». Qui d'autre que lui-même a décidé de ne pas finir le travail ? De
quelle caution parle-t-il ? A-t-il oublié qu'en décembre dernier les Frères de la
GLNF ont élu leur Grand Maître avec un score de 92% ?

Ont-ils attendu la caution de ce Frère pour exprimer leur souhait de renouer
avec la paix et la sérénité qui nous ont fait défaut au cours des périodes de
difficultés ? Il est temps que les fauteurs de trouble comprennent que les Frères
n'ont pas besoin de l'égo inconsidéré de ceux qui se considèrent au-dessus des
autres, pour distiller leurs bons conseils, en se croyant dispensés de se les
appliquer à eux-mêmes.

Il est important de préciser que, jusqu'à ce jour, le F. René Her qui a
participé à 19 séances de consultation des comptes n'a découvert aucune
malversation ou anomalie comptable. Peut-être est-ce là la raison principale de
l'abandon de la mission qu'il s'était assignée ?

Le F. René Her déconseille au TRGM de « tenter de passer en "force" en
entourant les comptes de "brouillard" et d'opacité avec des provisions sur
cotisations impayées, des reprises de provisions, etc., qui rendent l'exercice
artificiellement bénéficiaire alors qu'il est de manière flagrante déficitaire ».
Comment peut-on imaginer qu'un esprit aussi brillant que celui du F. René
Her n'ait pas retenu la partie la plus importante du rapport financier rédigé
et signé par le Grand Trésorier, son Député et par le Directeur Administratif et
Financier qui précise : « Après incidence du résultat exceptionnel de -1463 K€,
provenant essentiellement de l'intégration des comptes des Loges, le déficit de
l'exercice s'élève à 1365 K€ contre un excédent de 71 K€ pour l'exercice
précédent». Le montant du déficit est clairement mentionné. Croit-il que les
Frères de la GLNF ne sont pas capables de lire le rapport financier ? Et qu'ils
vont accorder une confiance sans faille à ces accusations sans fondement ?
Le rapport d'audit externe du cabinet BMA en ligne sur le site de la GLNF a
pourtant été remis au F. René Her et ce rapport explique en détail la
formation du résultat de l'exercice 2011-2012.

Sans doute est-il temps que le F. René Her se rende compte de quelques
évidences :

1- Le Renouveau de la Grande Loge Nationale Française a commencé.
Ce Renouveau est le souhait des Frères qui sont restés fidèles à notre
Maison et qui ont accordé leur confiance à 92% des voix au TRF Jean-
Pierre Servel,

2- Les accusations sans fondement des uns ou des autres ne vont pas
dévier nos Frères de l'objectif qu'ils se sont donné : un retour définitif de
notre Institution à la voie initiatique, en privilégiant le travail en Loge et
le respect de nos Landmarks et principes fondateurs,

3- Il est temps que tous ceux qui prétendent avoir des preuves de
malversations ou anomalies comptables ou ceux qui prétendent que les
déficits sont présentés comme des profits, communiquent leurs preuves
aux instances judiciaires de notre pays afin qu'une fois pour toute la
vérité soit faite. Si leurs preuves sont avérées, la justice de notre pays
fera son travail et les coupables seront sanctionnés. Mais si les soi-disant
preuves sont défaillantes ou inexistantes, la honte rejaillira sur ceux qui
tentent d'entacher d'allusions malsaines la marche de la GLNF vers son
renouveau.

Zavoche Houch
Président du Comité de Transparence

Sully 04/06/2013 10:49



Merci mon TCF pour cette information également publiée par le blog La Lumière.


Quel honneur fait à RH ! Craindraient-ils donc quelque chose pour se fendre d'un communiqué public visant à discréditer notre Frère René ?



Philippe Christian 03/06/2013 08:53

le rapport sur les comptes de notre BAF René était malheureusement prévisible...
Comment changer une institution qui a pendant 20 ans, gérer les choses de cette façon ?
Cela me chagrine et m'a fait perdre l'idéal de ma démarche en FM.
J'ai beau avoir quitté cette crèmerie après en avoir été viré, puis fondé ailleurs... Mais malheureusement, je suis comme les anciens combattants du Vietman... Il restera toujours quelque chose de
cette coupe d'amertume...
Le rapport de notre BAF René en ajoutant l'AG de l'OAF où moins de 100 frangins étaient présents pour approuver des comptes et des budgets, donnent un résultat extrêmement négatif pour cette
obédience.