Solidarité fraternelle

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

En ce 5 décembre, deux années après le Souverain Grand Comité qui amorça la crise de la GLNF, 6 de nos Frères modérateurs de blog Myosotis ont du endurer une comparution devant le Tribunal Correctionnel de Paris pour diffamation envers messieurs FS et JCF:

  • Tamino du blog Ligérien
  • Socrate du blog Grande Couronne
  • Anaxagore du blog Brie Champagne
  • Concombre Masqué du blog Picardie Plaine de France
  • Scaron du blog Lorraine
  • Myosotis Normand

Trois heures durant ces hommes libres dans leur tête, vertueux, et depuis 24 mois en première ligne du combat pour restaurer une GLNF propre et respectueuse de ses traditions, se sont retrouvés sur le banc des accusés. Les "Rapetous" demandent 30.000 euros à chacun d'entre eux en réparation du préjudice moral qu'ils prétendent avoir subi.

Je connais ces hommes et les reconnais comme Frères.

Ils se battent pour vous tous mes Frères qui espérez en cette Maçonnerie vertueuse, et nos pensées fraternelles doivent aller vers eux en ce jour pénible.

D'autres modérateurs, dont je fais partie, pris plus tardivement dans les mailles du filet des deux mauvais compagnons, viendront prochainement les remplacer sur le banc des accusés.

 

A tous les Frères "loyalistes" qui soutiennent encore l'insoutenable, je souhaite ce soir de pouvoir s'endormir en toute tranquillité.

 

Fraternellement,


Correctif:


 1- Les demandes sont les suivantes pour chacun des modérateurs:

Dommages et intérêts pour FS : 20.000 euros

Dommages et intérêts pour JCF : 20.000 euros

Frais de procèdure pour FS et JCF : 10.000 euros

Le total s'établit donc à 50.000 euros par procèdure contre chaque Myosotis

2- Le Concombre Masqué ne figure pas dans la liste des prévenus. Par contre BBC et le Normand y figure deux fois chacun.

 


 

Commenter cet article

Alfred de Talebonjour 11/12/2011 15:38

Ne manquez pas de nous faire connaître la date et l'heure du jugement et le numéro de la salle d'audience.
Ah oui : quelle que soit votre indignation, pas de manifestation dans le tribunal, pas de sifflets, pas de huées. Une audience de correctionnelle c'est moins "solennel" qu'une tenue de GLNF mais on
se ferait sortir par les forces de l'ordre.
On est avec vous !
Bien fraternellement aux accusés boucs émissaires,
Alfred

Sully 11/12/2011 17:00



Nous publierons cette infi dès qu'elle sera connue. Merci à tous de votre soutien fraternel.



Alfred de Talebonjour 07/12/2011 23:37

Certes. Pour limiter encore le risque de diffamation, outre s'en tenir aux faits, un bon truc c'est d'écrire sans adjectifs. L'adjectif exprime la subjectivité et par suite provoque les dérapages
incontrôlés. Ca paraît subtil mais réfléchissez-y...
Honnêtement, si nos frères ont des casiers vierges, il ne devrait pas y avoir de gros problème, surtout avec un avocat attentif au dossier.
Courage ! on est des milliers avec vous !
On pourrait se rendre au tribunal : les audiences sont publiques.
Bien fraternellement,
Alfred

Sully 08/12/2011 00:45



Je confirme, elles sont publiques et quelques FF viennent apporter leur soutien. Très réconfortant.



phoenix 07/12/2011 22:03

Courage mes Frères, vous êtes notre fierté, notre honneur et notre dignité, on vous embrasse très fort!!!

Sully 07/12/2011 22:27



Merci de ce compliment mon Frère. Mais ceux qui méritent honneur et respect ce sont les Frères qui ont le courage de se lever, en AG du 25 mars ou samedi
dernier. C'est le nombre qui nous apportera la victoire.



Jacque Gallas 07/12/2011 21:16

6 Frères modérateurs de blog Myosotis devant le Tribunal Correctionnel de Paris pour diffamation dont plusieurs n'avaient même pas publier le texte prétexte à cette accusation.
Nous étions quelques FF. pour les soutenir dans cette épreuve qui a duré plus de 3 heures et dont le jugement sera rendu début février 2012.
Je ne m'étendrai pas sur les plaidoiries qui, me semble t-il, laissent espérer une issue favorable, en tout cas c'est ce que j'ai ressenti. Cela dit je suis surpris de cette plainte en
diffamation.
L'article incriminé présentait 3 groupes d'initiales ou prénoms. À la parution dudit article, un TRF s'étant senti visé du fait de la concordance entre des initiales présentées et les siennes
propres à publié un démenti qui fut honnêtement repris, et c'est justice, par les blogs.
Si messieurs Stifani et Foellner (les plaignants déclarés sous leur nom) se sont eux aussi sentis visés que n'ont-ils fait de même ? L'attrait de 50 000 €, pour chaque accusé, au titre de préjudice
moral aurait-il été le plus fort ?
Je ne suis pas avocat mais je me dis qu'il y a diffamation quand une accusation erronée est maintenue, ce qui ne fut pas le cas dès lors qu'un démenti a été apporté… mais par un seul sur les 3
!
Je ne me souviens pas avoir eu vent d'un démenti pour les autres et je n'ai pas entendu hier dans les commentaires de l'accusation la preuve que cet article était faux, justifiant ainsi l'attaque
en diffamation.
Ç'eut été tellement plus simple, et finalement plus libérateurs, pour ceux qui se sont sentis "diffamés" de montrer que c'était faux. Nul doute que, comme pour le premier, les blogs auraient publié
les réponses…
Courage mes FF.,
Jacque Gallas - 18559 - En cours d'expiation pour cause de vérité

Sully 07/12/2011 22:35



FS et JCF cherchent à monter des coups via les Tribunaux afin de faire croire à des FF crédules que les opposants vont être condamnés. Quand je vois pour quelle
"diffamation" je suis mis en examen, j'ai envie de dire que cela ne tient pas la route un instant. J'espère que nos Frères seront relaxés et leur honneur entièrement lavé.


Occasion ici de remercier publiquement notre Frère Maurice qui assure notre défense à tous à titre gracieux. Merci Maurice de nous défendre, mais merci surtout
pour nous prouver que la Fraternité cela existe bien dans le réel.



Alfred de Talebonjour 07/12/2011 11:06

Mes chers Frères,
Pour ne pas encourir d'accusation de diffamation, il suffit de vous en tenir aux faits.
Exemple : Stifani avait promis de remettre son mandat en juin. Il n'en a rien fait. Point.
Bien fraternellement à tous,
Alfred

Sully 07/12/2011 13:06



C'est ce que nous faisons dans la mesure de notre possible. Attendons les jugements pour savoir si il y réellement diffamation.