Soyons vrais, et pourquoi s'affoler ?

Publié le par Sully

Mes Frères,

C’est sous ce titre que notre Frère René Hervet, membre à vie du Souverain Grand Comité, a souhaité nous faire partager ses réflexions dans cette période très particulière et incertaine que traverse notre obédience.

Vous en souhaitant bonne lecture,

Fraternellement,


Soyons vrais, et pourquoi s'affoler ? 

« Depuis le communique de Maitre Legrand, les exégèses les plus inattendues fleurissent sur les blogs.

Qui a-t-il de machiavélique à vouloir, maintenant, rapidement procéder à l’élection du prochain GM ? Rien.

Vous trouvez que cette crise ou corrida n’a pas suffisamment  persistée ?

Cet appel à candidatures, demandé rapidement, a peut-être pour objectif d’éliminer les candidats sans projet ou sans appui ???…

J’entends aussi de-ci, delà : scandale le collège électoral  est illégitime, car charcuté depuis le 24 janvier 2011. Oui et alors ?

C’est ce même collège électoral qui a signifié à François Stifani, tout en ayant adopté les comptes (conscients, les yeux ouverts) et entériné le rapport d’activité, que la majorité des Frères ne le reconnaissaient plus comme Président/Grand Maitre, ou Grand Maitre/ Président.

Quant au SGC, parlons-en ; subordonné, croupion, docile, que n’ai-je point entendu à ce sujet.

C’est alimenter,  rapidement,  à bon compte une forme de propagande qui n’est plus de mise. Nous rentrons maintenant dans le concret : la reconstruction.

C’est aussi faire insulte à la liberté, la conscience, l’intelligence de chaque membre et particulièrement des membres à vie, inféodés à personne, et croyez-moi, je suis fier d’y re-participer  depuis novembre 2011.

Pourquoi je réfute tous ces arguments :

  •  Il n’y a que François Stifani pour croire que le SGC lui est acquis et soumis, malgré ces/ses manipulations.
  •  J’évalue entre 25 et 35 % les votes favorables à son endroit.
  •  Ensuite, il y a la ratification, cela risque d’être le coller/copier du 4 février 2012.

Alors ? Où est le danger ? Oui des frais supplémentaires ; indéniable !

Maitre Monique Legrand un peu plus longtemps : oui et alors ?

Elle sera opérative, pour une deuxième élection (au cas où François Stifani passe ric-rac au SGC, puis, n’est pas ratifié en Tenue de GL/AG)

Je ne me suis jamais comporté en courtisan, donc François je te le dis sans ambages,

-  « «tu risques une grande déception (j’ai déjà eu l’occasion de te le dire au téléphone). Entre le dire et le faire de nos Frères, il y a un monde, de plus, nous sommes fatigués des turbulences diverses ».

Partant de ce constat, François je ne voterai pas pour toi au prochain SGC. Nous sommes nombreux, tu dois le savoir !

J’exhorte mes FF du SGC sans aller jusqu’à cette franchise, de signifier à François Stifani les risques encourus.

La question cruciale est : Quel est le meilleur (ou, moins mauvais) candidat, et, quels seront les compétiteurs potentiels ?

Sur quels critères faire son choix :

  1.  L’historique Frère de 2004, les Frères ‘’historiques’’ de 2009, déclarés, ou pas, ceux qui depuis avril 2001 ont manqué de clairvoyance en continuant à accepter ce qui depuis 1999 commençait à devenir insupportable et ont tenu la barre d’un bateau ivre que beaucoup souhaitaient voir sombrer pour en récupérer les débris (un immobilier confortable….).
  2. Le plus intelligent, le plus présentable, le plus sage, le plus fédérateur, le plus érudit de la chose maçonnique, ou le plus pratiquant de l’Art Royal.
  3. Enfin, le plus déterminé à modifier les statuts (sans construire une usine à gaz), sachant que la pratique de notre Art s’accommode mal de règles dites démocratiques, tout comme les juridictions « amies » du reste. Le choix n’est pas facile !

Une chose est certaine, l’avenir c’est devant : le pare-brise ; surveillons néanmoins le rétroviseur, nous n’avons que trop donné !

Ah, j’oubliai à tous les candidats, et, surtout au futur GM : tenue d’installation sans tralala, la sobriété avec l’humilité est requise pour un retour efficace sur le chantier.

Retournons sereinement à la discrétion.

Pas de procès stalinien, ne répétons pas ce que l’on reproche à certains depuis deux ans.

N’oublions surtout pas ceux par qui le scandale est né : les profanes JCF et HS, depuis le deuxième semestre 2001. Dans ce drame, il ne faut pas se souvenir que des effets, il faut avant tout souligner les causes.

Le diagnostic établi, le traitement doit être adapté !

Pas de règlements de comptes, pas de chasse aux sorcières, nous sommes tous Frères, n’en déplaise aux extrêmes de tous bords.

Les colonnes du Nord à l’avenir seront bien garnies, car n’oublions pas mes FF : comme en famille, on ne retient personne, l’on ne mets, aussi, personne dehors.

A juste faute, juste punition, la méditation étant une thérapie rédemptrice et salvatrice.

Bonne journée à tous. »

René Hervet

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvain 24/02/2012 16:49

Merci mon TCF Hervé pour tes commentaires toujours justes, et merci pour ton retour dans nos loges (notamment mercredi). Nous avons grand besoin de sincérité et non de haine.

Sully 28/02/2012 07:52



Et nous avons aussi besoin de vrais Maçons.



René Hervet 14633 24/02/2012 12:56

Bonjour à Tous

Oui, ça suffit les sous entendu, les suspicions sans arguments, la délation.
J’ai attendu que les commentaires soient finis pour répondre globalement. Il ne vous a pas échappé que dans l’inventaire, à mes yeux, des qualités requises pour prétendre à la GM, j’en ai occulté
quelques unes, pour permettent des apports.
A savoir pour chaque candidat sur l’échelle des capacités ou qualification, ou place-t-on : la Moralité, nos valeurs maçonniques, etc. ? Hélas pas de réactions.
Personnellement, je suis pour un retour vers des statuts de type 86, en prenant en compte la mise en adéquation du respect que les textes nous imposent en matières fiscales, comptables et
l’identité de chaque Loge. La Loge reste le creuset et le centre de notre obédience et non pas l’inverse.
Il faut rayer ipso facto de nos statuts et RI tout les articles qui génèrent, provoquent une oligarchie, qui se croit au dessus de tout, y compris ; les Lois de la République.
Quant à dire que nous sommes tous détenteur de la GLNF, oui indéniablement, mais avant d’être membre d’une association, nous sommes entrés en FM avec un processus d’accès aux 3 grades puis au
Vénéralat. Dans ce cheminement, comme pour l’accession à la GM il y a des règles. Sans respect de ces règles, l’apprenti initié hier soir, peut prétendre dès ce soir, à être candidat à la Chaire du
RS. Nous ne sommes - à cet instant - plus en FM, dans la Tradition de notre société initiatique, et à terme dans la Régularité. C’est autre chose, de respectable aussi. Mais autre chose.
Seul le GALDU sait combien j’ai le gout à m’exprimer, c’est à la fois un devoir et un droit, cela vaut pour chaque membre de l’association ! Et, d’une façon différente pour chaque maçon suivant son
grade et sa fonction.

Rappel :
Pour ceux qui ont pris le train en marche : je me suis mis en retrait d’avril 2001 à septembre 2004 (plus de SGC, plus de Loge, rien, mon indépendance d’esprit ne pouvait s’accommoder de compromis,
ou pire de compromission) au motif : la façon dont CC et JCF ‘’dégageaient’’ les témoins gênants en autre et par ordre PM & YT, me laissait penser que c’était cuit !
Retour septembre 2004 pour soutenir Gérard Ramon opposant historique. Cette journée là, à part GT GMP de PGA, et un GI, je n’ai point vu autour de Gérard les opposants/candidats de maintenant,
POINT !
Lors de ce vote historique : 27 % de vote contre JCF (il n’y avait pas de vecteurs pour relayer notre combat !). Ceux qui militent de ci, de là, a ceux-ci a ceux là – c’est leur droit –, et
commentent avec maintenant avec un faux nez, distillant beaucoup de haine, en les croisant ce jour la, au SGC, avec beaucoup de courage… ; ils regardaient…. le bout de leurs godillots !
Voila sans concession, sans leçon, pour qui que ce soit, que cela plaise ou non, je suis et reste témoin.
Quand à mon statut de membre à vie c’est la conséquence et le résultat d’un travail sur la surface du globe de 1987 à 2000, sur un chantier immense.
A la demande, sur invitation du GM de la GL du Japon, j’ai eu le privilège exceptionnel de procéder en 2000, lors de la tenue de GL du Japon - à Tokyo -, de faire en français, traduit en anglais et
japonais le discours de clôture de cette GL, j’ai accepté cet honneur en me rendant à mes frais pour honorer cette délicate attention, qui à l’époque, honorait la GLNF.
Je n’ai point à rougir de mon travail et engagement maçonnique !
Je suis revenu après avoir été liquidé en mai 2009et réintégré le 31/01/2011 par FS contre l’avis coléreux de JCF (entre autre) mes arguments étaient de poids, - j’ai simplement déposé le 14
septembre 2010 auprès de M le Procureur de la République une plainte au pénal -.
Je dis, je fais ! Ou je me tais !

Devant mon travail maçonnique international, une GL non régulière m’a même décerné le statut de Membre d’Honneur en récompense du travail accompli pour la Franc Maçonnerie dans sa globalité.
Serait-il enfin possible, d’être à la fois Maçon et franc, je me pose la question, si après les élections cela ne me convient pas, en silence, je partirai, sans me répandre comme certain le font
avec lâcheté sou un pseudo en ne vomissant que de la haine. Ou sont nos idéaux ?
Enfin
A tous mes FF, sans cagoules, sans faux nez qui donnent et apportent par leurs commentaires, à ceux aussi, qui sous un pseudo réagissent avec politesse et élégance.
A vous tous, du fond du cœur : MERCI.

Sully 24/02/2012 14:07



Il fallait que cela fut dit. C'est fait. Merci René



Cat Woods 22/02/2012 01:18

"La pratique de notre Art s'accommode mal des règles dites démocratiques". Ah bon? Et Pourquoi?

Je ne suis plus prêt du tout, mais alors pas du tout, à gober sans analyse tout ce catéchisme que j'ai trouvé un temps normal, car je faisais confiance aux frères et à ceux qui m'ont amené en
maçonnerie. Quel naïf je fus!

Seulement voilà, je me suis réveillé un matin en m'apercevant qu'en fait, je faisait tout bêtement partie d'une secte, et que toute cette construction ne servait qu'à mieux tondre les frères de
base. Ces frères de base dont la somme des modestes contribution fait les millions avec lesquels jouent les gros. Les millions qui financent un train de vie qui n'a plus rien à voir avec l'objet de
notre association. C'est au nom de telles constructions qu'on accepte que l'argent de l'OAF puissent financer autre chose que l'Assistance Fraternelle. J'en passe et des meilleures. Quelle
Tartufferie!

Mon frère RH , vous êtes membre à vie du SGC et vous en êtes fier. Vous avez certainement beaucoup fait pour la maçonnerie, mais tout de même, expliquez moi au nom de quoi dans une association
comme la notre on justifierait qu'il y ait des membres à vie dans certaines instances alors que dans nos loges, c'est pas comme ça que ça se passe. Qui décide de qui devient membre à vie. Pourquoi
cette dichotomie entre le haut et le bas?

Notre frère RH qui doit être un TRF (de ces titres ronflants également je me méfie désormais car ça fait aussi partie du catéchisme), juge bon de dire publiquement qu'il n'est pas de ceux qui
voteront pour Stifani. Mais, personne ne le lui demande. Le vote au SGC est à bulletin secret et je n'irai pas vérifier pour qui il aura voté. On en a vu d'autres qui aurait dû se lever en décembre
2009 et qui sont toujours assis aujourd'hui.

Alors mon frère RH, considérant qu'on en est là aussi parce que ceux qui pouvaient dire non se sont longtemps tû et on laissé faire, permets moi de te le dire, sans te faire de procès d'intention
ni te faire offense, je trouve ta démarche si non suspecte en tout cas incongrue. Que chacun fasse son devoir de maçon libre et de bonne moeurs, le plus discrètement possible et en toute humilité.
Quant à ton discours de tolérance envers des gens qui n'ont de maçon que le nom, il ne passe pas. La tolérance à des limites.

The cat.

Sully 22/02/2012 07:28



Merci pour ce commentaire mon Frère qui prouve, si besoin était, qu'une fois tout ceci terminé, et quel que soit l'endroit où nous nous retrouverons, il audra
beaucoup de dialogues, d'échanges et de pédagogie pour nous nous interroger collectivement, nous comprendre à nouveau et recréer des visions partagées.



Tsimsum 21/02/2012 21:19

Mon BAF Sully,
Il y a un aspect très rassurant dans les propos de notre TRF René.
Sur le point des réformes démocratiques cependant, je note une certaine faiblesse car je pense qu'il n'a pas développé son idée.
A mon sens il nous faut impérativement remanier en profondeur le processus de désignation du GM. C'est à dire avoir au sein de chaque provinces plusieurs grands électeurs membres du SGC et que
chaque province soit équitablement représentée. Seules les provinces doivent être représentées au SGC. Il ne doit pas y avoir d'intervention d'un GM dans sa composition.
egalement, le côté "membre à vie" doit être supprimé. Le SGC est un corps législatif. Les membres à vie doivent faire partie d'un conseil constitutionnel.
Tous, avons bien compris le noyautage qu'ont entrepris depuis des années les stifani , foellner et Charbonniaud. c'est aux représentants des provinces que ce pouvoir doit incomber dorénavant. Quand
aux Grands électeurs de chaque Province... C'est aux délégués des Loges de les désigner.

Alors... Non, pas de démocratie dans le sens d'une élection au suffrage direct, mais OUI une démocratie par l'élection au suffrage indirect des candidats GM.
Et bien sûr en dernier ressort, ce sera aux Délégués de Loge présent à L'AG de se décider;

Il faut bien comprendre ce qui s'est passé en deux ans. Les FF de base que nous sommes, pourvu nous aussi d'un petit bagage intellectuel et de qqs diplômes, ne remettons pas en cause l'autorité. Il
en faut bien une, et compte tenu de nos activités à tous, il faut bien avouer que c'est très commode de pouvoir se reposer sur des F qui ont le temps de gérer la machine.
Mais ce pour quoi nous nous sommes révoltés, c'est parce qu'il y a eu empêchement de transparence sur les comptes, les élections et autres nominations. Accepter l'autorité, c'est sûr. Donner un
blanc seing les yeux fermés : NON. Nos yeux désormais seront ceux d'une constitution claire et d'un système de contrôle transparent... Et surtout... D'une constitution qui ne peut être modifiable
que dans un processus long et démocratique.
Et toujours dans la même veine. Les Loges doivent retrouver leur souveraineté financière.

bref... Un retour à ce que nous avons connu avant les manipulations odieuses de 1997... Et CQFD... ce n'est pas un SGC croupion qui nous a épargné ces infâmes changements à l'époque !

bien frat:.

Sully 21/02/2012 21:39



Je suis convaincu que notre Frère René partage ta vision. Par contre votre discours ne semble pas s'inscrire dans la même temporalité. Tu évoques des réformes
qu'il faudra bien mettre en oeuvre un jour ou l'autre, et le plus rapidement possible serait le mieux. René parle du présent et d'un collège électoral du SGC qui est ce qu'il est, si l'on se fie
aux écrits de Maître Legrand. Et notre futur immédiat passe malheureusement par ce SGC qui inspire légitimement la plus grande défiance à beaucoup de Frères. Je pense que René voulait dire qu'il
n'était pas sidérant de revenir à un processus "coutumier" de désignation du GM, et que malgré les bidouillages de ce collège les jeux n'étaient pas faits. Et si l'élection au sein du SGC a lieu
à bulletins secrets, on va finir paradoxalement par souhaiter que FS se présente !



le pelerin 21/02/2012 21:08

merci mon cher Sully,de m'avoir publié.Si tu as choisi ce pseudo c'est que la fierté etl'honneur de ces rudes bearnais de la plaine et de la montagne font partie de ton patrimoine. merci pour ton
engagement

Sully 21/02/2012 21:31



Je m'étonne que tu t'étonnnes que je t'ai publié ! Ce blog est et a toujours été ouvert à toute opinion si elle est exprimée en respectant les "clous"
maçonniques. Pour être précis géographiquement parlant je ne suis pas béarnais mais gascon. Mais l'image est exacte, juste de l'autre coté de l'Adour, là où seul le sable règne, mais le regard
porté sur les montagnes basques. Quant aux montagnards, pour revenir à 1791, veillons à ne pas demander sans fin des têtes. C'est ainsi que les révolutions dévorent leurs propres enfants et que
le peuple finit par se rallier aux forces réactionnaires.