Stifani repart en guerre

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

Nous avions déjà le référé engagé par Maître Jean-Michel Bal..., soit disant engagé sans concertation avec l'ancien Grand Maître. C'est aujourd'hui ce dernier qui sort du bois en assignant lui-même Maître Legrand afin de lui interdire d'organiser la prochaine élection du Grand Maître, comme de lui interdire d'entraver l'exercice des fonctions de Grand Maître (Voir l'assignation).

Le blog La Lumière nous apprend que cette nouvelle initiative a été prise après que FS ait consulté "beaucoup de Frères". On se demande lesquels ? Et sur ce point notre Frère Emmanuel nous dresse un bilan très évocateur de ce qu'il reste de la garde prétorienne de l'ex. Le système se délite et nous assistons à ses derniers soubresauts.

Les avocats de l'opposition, pardon de la majorité plurielle, ne tarderont certainement pas à évaluer l'impact de cette initative et ses chances de succès. Deux choses sont cependant certaines :

  1. La relation avec Maître Legrand s'est inversée. C'est aujourd'hui l'Ex qui doit multiplier les procèdures judiciaires, et il n'est pas certain que toutes ces procèdures comblent de joie la Justice de notre République.
  2. Si toutes les parties prenantes au dossier de la GLNF ont accepté de jouer le jeu d'une "sortie de crise", certes criticable sous certains aspects mais bien réelle, force est de constater que l'ex direction s'acharne à complexifier la situation.

C'est certes particulièrement regrettable, mais bien compréhensible car FS sait très bien que dans un scrutin à deux tours à bulletins secrets il n'a aucune chance.

 

Pour quitter le plan judiciaire et revenir au plan moral, je vous conseille vivement l'article du Myosotis Dauphiné-Savoie sur le VM de la Loge de Recherche Villard de Honnecourt et par ailleurs animateur d'un blog "réactionnaire" dont les termes n'honrent ni son auteur ni la Franc-Maçonnerie en général. C'est sobre, c'est factuel, et cela pose très bien le problème des dérives morales auxquelles nous assistons depuis quelques années en notre maison.

Car au-delà d'élections et de réformes statutaires, c'est bien le problème moral qui est à mon sens au coeur de cette crise. Et j'aurais aimé voir dans les professions de foi des candidats à la candidature cette nécessaire rénovation morale de notre obédience apparaître. J'avoue pour le moment rester sur ma faim.

 

Fraternellement,

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ipagaie 02/03/2012 22:41

Merci mon FF d'avoir remis la notion de "problème moral" au sein de notre quête de nouveau Grand Maître.
Je suis auusi dans cette attente, parcequ'il y en a assez de leur campagne électoraliste!
ALORS, FF CANDIDATS A LA GM, ECLAIREZ NOUS !!!
Tribiz

Sully 03/03/2012 00:48



Eclairez nous et parlez nous de valeurs morales. La droitesse, la probité, l'attention à l'autre, l'écoute, la tolérance, l'ouverture, le sens du dialogue, la
franchise, l'honnêtété, le dévouement, le respect des lois, l'humilité, l'exemplarité, l'équité... dois-je continuer cette liste ? C'est de cela dont nous devrions parler plutôt que de
voir chaque candidat nous balancer à la figure son usine à gaz institutionnelle, qui sera de toute façon toujours dévoyée par des gens ne respectant pas l'écahntillon des valeurs morales
ci-dessus.



Tamino 02/03/2012 16:38

Nous regrettions l'absence de Brèves car à chaque parution des élucubrations de FS les adhésions à l'ULRF augmentaient. Ouf, le revoilà et en force, il va nous donner un bon coup de main. Cet homme
est un génie, certes destructeurs, mais génie quand même.
Qui en voyant cela et le triste spectacle pré-électoral où les candidats font assaut des arguments les plus populistes. Après les promesses de jolis tabliers pour l'élite, il y en a un qui
aujourd'hui supprime les cotisations dues. Vous allez voir que le prochain va nous en rendre. Laissons les et reconstruisons ailleurs, le champs de ruine est pollué pour plusieurs siècles.

Sully 02/03/2012 17:48



Mon Frère Tamino que j'aime et respecte, comme je respecte tes propositions. Il est possible de taxer tout le monde de populisme, et même l'ULRF quand elle nous
promet une nouvelle obédience version "eden" dans laquelle les egos auront disparu. Alors ne rentrons pas dans ce genre de jeu. Restons sereins, restons à l'écoute, restons objectifs et
essayons comme nous l'avons appris à réunir ce qui est épars. Si cela s'avère in fine impossible, alors il sera temps d'aller reconstruire ailleurs.