Trop c'est trop !

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

"Trop c'est trop". Voilà ce qu'a déclaré JC Tard..., ex Député Grand Maître d'honneur en charge des relations internationales, dans une lettre adressée à toutes les Grandes Loges de la planète pour annoncer sa démission de la GLNF.

 

Deux pages sobres et implacables laissant bien apercevoir la spirale folle dans laquelle François Stifani a embringué notre vénérable institution. Morceau choisi à propos de la soit-disante suspension des relations avec la GLUA qui serait à l'initiative de celui qui se prend encore pour un Grand Maître :

 

« Sur la forme et sur le fond, cette réaction puérile d’ amour-propre entachée d’une manipulation des dates est indigne d’un Grand Maitre respectable mais elle me semble le reflet de sa personnalité : François Stifani détient seul la vérité, tous les autres ont tort.«

 

Puis pour conclure: « Je n’ai plus aucun respect pour la gouvernance actuelle de la GLNF et il m’est impossible de cautionner passivement les multiples déviations qui entraînent un tel gâchis et mènent à l’isolement et l’irrégularité. Je me sens donc dès maintenant délié de mes serments vis à vis de celui qui se prétend « Grand Maître » et qui semble dévoré par la démesure de son ego et une obsession de la persécution, régnant sans partage et surtout sans aucune considération pour les Frères.«

 

Vous pourrez également sur ce sujet lire l'article du blog L'express La Lumière qui se livre à une analyse plus détaillée de cette démission.

 

La perte de contact avec le réel, le déni perpétuel, l'obstination, la théorie des complots ressassée à tout bout de champ, le travestissement permanent de la réalité, le mensonge avéré aux yeux du monde entier, l'éradication de toute opposition, voilà l'univers dans lequel l'ex Guide spirituel s'enferme de plus en plus depuis de longs mois.

 

Qu'un individu soit atteint par de tels symptomes peut se produire, même si cela est particulièrement regrettable pour lui-même, et surtout pour toute une institution qu'il entraîne dans une descente aux enfers historique. Mais qu'il existe encore des individus prêt à le soutenir dans cette entreprise  de destruction systématique et sans espoir ne peut que nous laisser rêveur.

 

Tout cela nous rapproche de la fin, même si l'agonie peut encore prendre quelques mois.

 

L'esprit maçonnique est quant à lui bien intact et les Frères qui en sont les porteurs et les passeurs sont bien vivaces. La lumière ne se laisse pas enfermer dans les ténébres.

 

Avançons mes Frères dans la joie et la sérénité car nous sommes, tous ensemble, porteurs de l'avenir.

 

Fraternellement,

 

 

Commenter cet article

William Schaw 15/08/2011 19:17


La virginité retrouvée de JCT,pour tardive qu'elle soit,ne saurait abuser quiconque, sauf ceux d'entre vous qui continuent de souffrir d'un syndrome amnésique chronique. J'ai par le passé (Août
2004 et Mars 2008 notamment, mais non exclusivement) adressé à l'intéressé,en sa qualité de chargé des relations internationales (avec copie à mon GM Prov et à mon VM), des courriers explicites,
avec faits précis et vérifiables, alertant sur les dérives, les complicités coupables, et l'absence totale de transparence de la GLNF avec les soit-disant GM du Gabon et du Congo-Brazzaville.
Devinez ce qui se passa? Rien..Pas le moindre signe de réponse, encore moins de justification. Nul sinon l'écho ne répondit à ma voix. Une indifférence méprisante qui en dit long.
La moribonde GLNF reste et restera avec des notables tels que JCT la courroie de transmission privilégiée de la Françafrique.Le voir revenir subrepticement sur le devant de la scène, paré d'une
nouvelle éthique, après ses changements d'alliance opportunistes, ne peut que susciter le dégoût et l'indignation des FFMM dignes de ce nom. Gémissez, gémissez encore sur vos nobles principes plus
que jamais bafoués.
William Schaw


Sully 15/08/2011 22:29



C'est cela que je trouve désagréable chez ces anciens "dignitaires", les 15 inclus, c'est l'absence totale d'excuses vis à vis des Frères et cette nouvelle
posture dominante drapée dans une éthique de circonstance. J'avoue que cela me laisse un goût très amer. Après tout si nous en sommes là, et nonobstant notre indolence coupable, c'est pour une
très grande part de leur fait.



Jak BOAZ 12/08/2011 09:58


Mes Frères,
Dans l’excellent post « Conscience contre violence » du Frère L. DESDICHADO http://myosotislutece.over-blog.com/ il nous livre dans une dernière citation de Stefan Zweig : " Dans les guerres
d'idées, les meilleurs combattants ne sont pas ceux qui se lancent légèrement et passionnément dans la lutte, mais ceux qui hésitent longtemps avant de s'y engager, les pacifiques, chez qui la
décision mûrit lentement.
Ce n'est qu'une fois épuisées toutes les possibilités d'entente et reconnu le caractère inéluctable de la lutte, qu'ils vont au combat d'un coeur lourd et triste. Mais ce sont précisément ceux-là
qui sont ensuite les plus décidés, les plus résolus."

Mon TCF, tout est contenu dans la dernière citation de ton intervention. Elle dit la sagesse nécessaire à l’action, le recul indispensable pour en mesurer les conséquences mais rappelle aussi, les
vertus du COURAGE.
Notamment l'aspect de la prise de conscience, qui s'illustre alors sous la forme du fameux "devoir de désobéissance"...dont heureusement nous avons des exemples dans les passages difficiles de
notre histoire.

Ma réflexion se tient donc dans la capacité de chacun à "aller parfois contre lui-même" car l'injustice exige la mise "hors de soi", ce que d'aucun nomme d'une autre manière, le COURAGE. Il n'est
surtout pas l'apanage des inconscients, mais de ceux qui en mesurent le risque et qui, malgré la peur, prennent position. Il est alors, l’exact contraire de « l’agitation »…

Peut-on ajouter que la vindicte de celui, qui (dans un premier réflexe s’est d’abord confiné dans la majorité jusqu’à nier l’évidence) ayant cherché à se protéger, se rassurer à l’ombre de ses
justes convictions…s’adresse à l’égard de ceux qui sont toujours « endormis », me paraît l’aspect le plus regrettable.


QUI NE DIT MOT, CONSENT dit-on…

D’accord, « mais qui suis-je, moi qui me targue d’avoir vingt ans et plus d’expérience Maçonnique ayant connu 3 GM de la GLNF, parfois porté du « bleu marine à franges d’or » et après m’être «
révolté » dernièrement de cette gabegie, critiqué ceux de mes frères qui semblent encore passifs »…
Avez-vous remarqué combien les Frères « éveillés » depuis 18 mois, vilipendent dans leurs propos, ceux qui ne le sont que depuis 12 mois, ceux de 12 mois, ceux de ces 6 derniers, etc… Infantile,
puérile, ridicule…bref, si peu maçonnique (au sens de la connaissance de soi et surtout, de la maîtrise de sa propre expression…surtout dans ces conditions).
Sachons nous regarder dans le Miroir qui nous a un jour révélé et surtout nous conserver l’humilité et une extrême modestie à l’égard de TOUS nos Frères.
D’autant que NOS ENGAGEMENTS restant les nôtres, ne peuvent s’imposer à l’autre (et qu’à ce titre, personne ne doit attendre quelque reconnaissance que cela soit pour ce qu’il a cru bon de faire),
notre Frère sous prétexte qu’un jour, la Lumière nous ayant éclairé, nous aurions tous les droits…jusqu’à s’ériger en donneur de leçon.

Pour autant, la Franc-Maçonnerie étant une découverte autant qu’une démarche personnelle, je ne juge pas un frère qui préfère porter du « bleu marine » (en servant utilement les aspects
administratifs…à condition de ne pas tout mélanger dans ces attributions – il y a là, j’en conviens, BEAUCOUP à revoir) qu’un autre choisissant d’accroître une dimension introspective dans les
cathés, ni non plus (devrais-je vous choquer même si pour un VM, cela peut porter préjudice à la qualité des travaux de l’atelier…) un Frère qui ne « travaille pas » (ni connaissance du rituel, ni
planche, etc…
Pourquoi ? Principalement parce qu’en tout premier lieu je ne suis et ne serai jamais un « mètre étalon » moi-même, que chacun de mes Frères ont leur rythme, que chacun d’entre eux peut dans cette
aventure fantastique, s’éveiller plus ou moins tardivement…et que je me dois à cette compréhension de l’Autre.
Non, résolument non, il n’y a pas de diplôme de « bon maçon », de performance, de modèle… Nous sommes tous Frères et la richesse est constituée justement de la diversité des pierres constituant
l’Ouvrage.


QU’EN AURAIT-IL ETE SI LE LOUP NE S’ETAIT PAS MONTRE ?...

En fait, j’ai souvent osé le dire et le redis encore quitte à subir vos reproches : Merci Stifani de cette caricature offerte au point de nous avoir TOUS un jour, interpellés (même si j’en
reconnais tristement le prix IN-HUMAIN exhorbitant).
Grâce à toi, DEFINITIVEMENT, cette GLNF, cette vision, ces pratiques, cette politique, ces affaires entre amis, cette confusion du Spirituel et de l’administratif, etc… Ne seront plus. Un autre
cadre, d’autres hommes, une autre GLNF est déjà en marche (pour les défaitistes prétendant déjà que « d’autres hommes ne changeront rien, etc… », peut-on être d’accord sur l’idée qu’à ce jour, on a
pas grand risque…sans faire offense à personne).

Je vous embrasse et suis confiant dans le retour des justes choses, à nous d’apporter, chacun à notre mesure mais AVEC DETERMINATION, notre pierre.
Jak BOAZ
Un VM parmi tant d’autres…


Sully 12/08/2011 11:47



Merci mon Frère pour ce commentaire écrit avec un recul que nous devrions tous avoir. Tu soulignes fort justement la
diversité des pierres qui constituent l'ouvrage et qui font la richesse de notre Fraternité. Mais n'oublions cependant pas que les pierres, aussi différentes soient-elles, se doivent d'être unies
par un ciment commun pour s'élever et donner coprs à l'ouvrage. Nos chemins peuvent certes être différents et doivent être respectés, mais nous devons probablement nous inscire dans des éléments
de base communs à notre démarche, tels que la sincérité, l'humilité, le doute permament, le respect pour n'en évoquer que quelques uns.


Quant aux rebelles de 12 mois qui critiquent ceux de six mois qui critiquent à leur tour ceux qui sont encore endormis, c 'est assez désolant quand c'est
interprété comme une "datation au carbone 14" équivalent à un diplôme de résistant, j'en conviens. Cela étant il faut malgré tout des limites à la tolérance, notamment vis à vis de ceux qui ont
si longtemps profité et fait perdurer le système que nous combattons. Il s'agit aussi d'assumer ses actes et de ne pas prendre les Frères pour des imbéciles.



ASRARUC 12/08/2011 07:32


Espérons que sa démission est définitive. Ainsi, il pourra profiter d'une retraite bien mérité. Pourquoi les autres des 15 ne le suivent-ils pas??
ASTARUC


Sully 12/08/2011 11:22



Je ne me permettrai pas de juger la décision de JCT. Elle lui appartient. Par contre force est de constater qu'il est très difficile de combattre en étant à
l'extérieur de la GLNF, et que si tout les Frères démissionnaient cela ferait la plus grande joie de FS et de ses compères. Alors surtout ne démissionons pas mes Frères.