Union sacrée

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

UN APPEL SOLENNEL à l'UNION SACREE

 

L'initiative semble en revenir conjointement à 2 Ex GMP : Marc CAIRE (de Neustrie) et Charles TORDJMAN (de Paris Grande Arche) ... et à un VM d'une Loge de Tours, Fréderic GAR... (que je ne connais pas) RL Les Témoins par la Lumière N° 1256 !

La philosophie de cet appel est de "retrouver la reconnaissance internationale dans le respect de la Régularité, de la diversité et de la richesse de nos Rites respectifs". Il s'adresse "Sans Exclusive à TOUTES les forces d'opposition, constituées ou non".

Et il propose "un RASSEMBLEMENT au sein d'une "UNION informelle DES LOGES REGULIERES".

 

Tout est dit:

Pas de SCISSION ... Gardons la REGULARITE et ...  Retrouvons la RECONNAISSANCE INTERNATIONALE

 

Sur le plan "pratique", cela demande seulement l'adhésion des Loges qui adopteraient cette attitude "constructive, légitime et unitaire" à cet appel, en procédant à un vote interne ... puis à l'envoi du document par le VM au site:  regularitelogesunies@gmail.com

Pour les Loges qui viennent de voter la "Déclaration des Loges Régulières"  dans une version ou une autre (il en existe des variantes) la procédure est encore plus simple: pas besoin de "revoter". Il suffit au VM de confirmer sur le site ci-dessus que la Loge adhère bien à cet appel (le Rassemblement dans une stucture non scissionnelle était expressement prévue dans la Déclaration initiale).

Bien entendu, il faut que chacun reste membre de la GLNF car cette UNION informelle "de fait" a pour espoir de se "fondre" au sein de la GLNF si la situation de celle-ci se "régularise".

Mais, en attendant, les Frères de ces Loges (dont l'UNION serait alors reconnue par les Juridictions ... et par la suite par les GL Etrangères) pourront continuer leur parcours au sein des Ateliers de Perfection des Ordres Initiatiques ... ce qui ne serait statutairement plus possible avec la GLNF dans son état actuel de Régularité contestée et de NON-RECONNAISSANCE internationale.

 

Les Opportunités de nous Réunir dans la Régularité et en faisant abstraction (le temps nécessaire) de la présence de l'Usurpateur au 3ème étage de Pisan ne seront plus légion:

NE RATEZ PAS CELLE-LA !!!

Commenter cet article

Sylvain Dubowsky 09/08/2011 19:48


Mes TCF,
Hé : les Comptes des Loges sont vides.

Donc :

La Trésorerie de la GLNF a commencé de s'user.



Les nouvelles ponctions, si elles seront tentées, se feront sur des caisses vides.

Au jeu de la patience, il semble bien que nous nous devons de ne pas remettre le moindre chèque sur le compte de Loge.

L’action basique est donc bien de dire et répéter dans toutes les Loges, auprès de tous les Frères, que chaque-Un se doit de conserver son argent chez soi.

Il semblerait que 80% des loges n'ont pas réglé VOLONTAIREMENT. Elles ont été ponctionnées sans vergogne.

Et, si c'est vrai : alors prêchons pour atteindre 100 %

Si une AG bidouillée, donc passible de nos actions en justice, approuvait les comptes et appelait les cotisations….gageons qu’avec nos efforts, il y aurait peu de paiements….pour des engagements
financiers que seule une masse importante de cotisants pourrait couvrir…..

Dans cette hypothèse, Cl. Ch…J-Ch F…. et Ephèsse seront très mal….dans un terme très court, qu’ils n’ignorent surement pas.

Je me demande d’ailleurs si ces trois bras cassés, s’entendent toujours, ou s’il n’y aurait pas de l’angoisse dans leurs rapports de connivences de plus en plus accccccculées….

Des fois que certains auraient des infos…. Car, le torchon ne peut que brûler entre eux, actuellement ou très bientôt….vu que par la grâce de sa légendaire adresse d’hippopotame breloqué, le Guide
spirituel et infaillible les a mis dans un mer..ier...déplaisant...et ils ne doivent pas aimer le degré auquel il a poussé les manips altières qu’ils ont inaugurées eux-mêmes…

Voila, j’ai dit mon petit éloge de la patience, de la persévérance…car nous aussi, Frères, nous tenons leurs barbichettes, moustaches et rouflaquettes et nous avons également le Temps

Amitiés fraternelles à chaque-Un

Sylvain Dubowsky
La Fraternité de l'Etoile n° 1270 (REAA)
L. Prov. Rech. Chevalier Ramsay n° 85
Or. Neuilly Bineau


Sully 10/08/2011 15:17



Le temps et la patience. Voilà nos vraies armes en effet. Persévérons dans le calme et la détermination.



TONTON BERETTA de LA BUTTE 04/08/2011 20:37


Au boulot !

Tribiz


marc des Monts d'Or 04/08/2011 11:34


Cher Sully, j'avais posté il y a une dixaine de jour un commentaire qui n'a pas été publié. Il était certes quelque peu désabusé, mais néanmoins lucide et pas polémique. Il me semble bien qu'il ait
été transmis, tout au moins c'est ce que m'a indiqué le site. L'as tu reçu? Si oui, pourquoi ne m'as tu pas indiqué que tu ne souhaitais pas le publier , ce qui est ton droit, mais au moins que je
le sache? Merci de me répondre sur ma boite mail. Fraternellement. Marc Bigot


Sully 10/08/2011 15:21



Simplement dû à Sully qui s'est permis de prendre quelques jours de vacances sans prévenir ses Frères. Toutes mes excuses. Ton commentaire précedent vient d'être
publié.



TONTON BERETTA de LA BUTTE 01/08/2011 15:24


Réponse officielle de Tonton à mon Copain Bertrand Hey.. concernant les cotisations. sur l'air de Monte la dessus

Il y a dans la plaine,
Boulevard des Pisaniens
Un tas d'énergumènes
Qui s'croient de vrais frangins
Partout mêm' sur l’registre
Ils arrivent bons premiers
S'il s'produit un sinistre
Ils appellent les pompiers
Aussi quand je rencontre
Un de ces m’as-tu vu
J'lui dis faut que j'te montre
C'que tu n'as pas encor' vu

Refrain
Mont' là-d'sus
Mont' là-d'sus
Mont' là-d'sus
Et tu verras Montmartre
Et sois-bien convaincu
Qu'tu verras sur'ment quèque chos' de plus
[Mont' là-d'sus !]
De là haut
S'il fait beau
Tu verras
De Paris jusqu'à Chartres
Si tu n'las pas vu
T'a qu'à monter là-dessus
Tu verras Montma-a-artre !

Vous allez rentrer de voyage
Les Cotises sont pas là
Vous vous mettez en rage
On sonne ,toujours pas là !
l’Administrateurs vous dit' l’ air triste
les versements sont en r'tard
ils sont restés chez jean Baptiste
Vous êtes pas prêt d’les voir
Y faut p’ être vendre Wagram
Même à contre coeur
Au lieu de faire un drame
Fredonnez d'un air moqueur

Mont' là-d'sus
Mont' là-d'sus
Mont' là-d'sus
Et tu verras Montmartre
Et sois-bien convaincu
Qu'tu verras sur'ment quèque chos' de plus
[Mont' là-d'sus !]
De là haut
S'il fait beau
Tu verras
De Paris jusqu'à Chartres
Si tu n'las pas vu
T'a qu'à monter là-dessus
Tu verras Montma-a-artre !

Allô Grand Secrétaire
Répète l'affidé
D'puis une heure j'appelle
J'en suis congestionné
Avec la Grande surveillante
Pour un' réclamation
Je veux séance tenante
La communication
Arriv' la Grande surveillante
Qui dit : "Bien, c'est noté !"
Et tous les affidés chantent
Dans l'bureau des GMP
Mont' là-d'sus
Mont' là-d'sus
Mont' là-d'sus
Et tu verras Montmartre
Et sois-bien convaincu
Qu'tu verras sur'ment quèque chos' de plus
[Mont' là-d'sus !]
De là haut
S'il fait beau
Tu verras
De Paris jusqu'à Chartres
Si tu n'las pas vu
T'a qu'à monter là-dessus
Tu verras Montma-a-artre !


kersalio 30/07/2011 10:46


Un homme. Aujourd’hui invente une idéologie sur le monde et la FM, au lieu de vibrer en harmonie avec celui-ci, il bascule dans la fausse utopie, lieu inexistant et stérile, ou il est incapable de
se situer, tout chez lui est vide de sens, vide d’idées, vide de langage vide d’amour.
Ce manque total de sens éclate souvent comme le montre l’Histoire, dans des idéologies, soit totalitaires, soit de fondamentalisme religieux, comme si l’homme avait besoin de recréer une sorte de
bien être, de plénitude, violant ainsi la réalité en voulant l’asservir par des génocides et des destructions.
Dans beaucoup de pays, surtout dans ces moments que nous vivons actuellement, nous nous apercevons que leur soi disante possibilité et seule expression disponible est d’origine sectaire, la
négation de l’être, la violence, l’étalage de rites et des recettes, la distribution de hochets, la « fessée » sont leur unique moyen de se repérer dans le monde et d’essayer de se faire
reconnaître.
Il ne s’agit pas de briser les idoles, de devenir iconoclaste, mais de franchir le miroir en tuant l’ego, afin qu’au-delà, l’image réelle nous apparaisse enfin.
Il nous faut transformer l’idole en icône, passer du symbole au mythe, nous aurons alors un sentiment de liberté, car alors nous serons ouverts sur le monde, et notre quête sera ouverte sur
l’ensemble des possibles.
Cette ouverture est le seul moyen de lutter contre l’idole puisqu’elle transforme l’idole en icône.
Je pense que nous sommes capables de réussir, il nous faut donc, dans le devoir, l’énergie, la persévérance et la volonté, vouloir et chercher notre accomplissement et ainsi franchir le Rubicon en
se débarrassant de « l’idole ».
A ce moment de grande intensité, l’amour et le bonheur de la vérité retrouvée, jaillira de nous pour se répandre en de multiples voies.
Notre liberté sera ce lieu d’ouverture, non pas physique mais psychique, où l’utopie sera cet outil de construction, où notre imaginaire fera le tri de toutes les formules, images et symboles
idolâtres pour ne conserver que l’essentiel.
C’est dans la tradition, le rituel et la reconnaissance accordée par chaque frère, que nous trouverons un peu de sagesse et de transcendance ainsi que le chemin du salut pour l’humanité.
L’abandon de l’idole nous permettra de passer librement des mondes extérieurs, apparemment objectifs, aux mondes intérieurs, ceux de la pensée, de l’affectif et de l’imagination onirique et de la
découverte des mythes.

La maçonnerie comme l’amour ne s’impose pas, ne s’ordonne pas, ne se définit pas, elle se vit. L’abandon des idoles est une action vivante, décidée et se confond avec la démarche initiatique.
C’est s’ouvrir et non se renfermer sur soi même et son ego, c’est découvrir le visage de l’autre .La force de notre action de centrifuge doit devenir centripète !
Pénétrons dans le sanctuaire pour rechercher la vérité et la connaissance : ces trésors les plus précieux pour l’homme.
Mais rappelons-nous, que nous n’avançons que si nous rejetons les fausses idoles.
La discrétion nous oblige à ne rien révéler des devoirs et obligations, des serments ou de nos travaux, nous devons obéissance aux lois.
Nous devons démontrer notre fidélité à notre foi et remplir nos engagements envers notre famille, nos frères, notre Patrie et la Franc Maçonnerie.
Ainsi nous ne serons pas attirés vers les idoles néfastes par la paresse et nous agirons selon les obligations qui s’imposent.

Nous devons lire, étudier, réfléchir, comprendre et choisir.
Je vous Aime mes Frères


Sully 10/08/2011 15:24



Et comme tu le dis si justement savoir dépasser nos egos.