Afrique Adieu ?

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

Le site Africaintelligence publie ce jour un article dont le titre ne manquera pas d'aiguiser votre curiosité:

"Les Loges africaines défient François Stifani"

Selon ce site, "les loges africaines, pourtant proches de la Grande Loge nationale française (GNLF), sont de plus en plus tentées de se désolidariser de son grand maître, François Stifani, qui s'accroche à son poste. (...)"

Si l'un d'entre vous dispose de l'article complet, nous sommes preneurs... car un tel lâchage ne saurait, s'il était vérifié, être sans conséquences.

 

Fraternellement,

 

Merci au Frère qui m'a transmis l'article en intégralité. Le voici:

"Les loges africaines, pourtant proches de la Grande Loge nationale française (GNLF), sont de plus en plus tentées de se désolidariser de son grand maître, François Stifani, qui s'accroche à son poste.
> Désavoué par plusieurs grands maîtres provinciaux français (LC nº625), François Stifani, grand maître de la Grande Loge nationale française (GNLF), continue de courtiser les loges africaines pour tenter de conserver son poste à l'occasion de la tenue, début février à Paris, de l'assemblée de la GLNF. Il a notamment sollicité la collaboration des grands maîtres du Maghreb et d’Afrique francophone afin de mieux préparer un débat sur la "Maçonnerie africaine" qui l'opposera, le 11 janvier, sur les ondes de RFI, à Hervé N’Kom, du Grand Orient de France, Bernard Ollani pour la Grande Loge de France (GLDF) et Joseph Badila du Grand Orient du Congo.
>
> Dans une lettre qu'il leur a adressée le 16 décembre, Stifani demande notamment aux grands maîtres du Maghreb et d’Afrique francophone de lui "communiquer les points qu’ils souhaiteraient voir aborder et traiter à l'occasion de cette émission". Mais les réponses - plutôt fraîches - n'ont pas été à la hauteur de ses attentes. D'ordinaire très liée à l'actuel grand maître de la GLNF, la Grande Loge régulière du Royaume du Maroc (GLRRM) a rejeté cette proposition. "La GLRRM n'autorisant personne à s’exprimer en son nom, toute initiative en ce sens constituerait une violation de sa souveraineté", explique son grand secrétaire Salah Cherradi dans une note du 26 décembre. De leur côté, les loges d’Afrique n’ont pas jugé utile de répondre. François Stifani est devenu persona non grata dans certains palais présidentiels d’Afrique centrale, qu’il a pourtant assidument fréquentés durant son règne à la tête de la GLNF."

Commenter cet article

Aulularia 06/01/2012 13:54

De rien !
3B

Sully 06/01/2012 15:31



Merci quand même !



Tamino 05/01/2012 13:59

Voir aussi le blog Réunionnais qui a écrit hier un article à ce sujet.

Sully 05/01/2012 15:36



J'y cours mon TCF Tamino. Bise à toi.



lecollectifrhodanien-vdr 05/01/2012 12:58

Bonjour,
Article plus complet sur http://www.notreguinee.info
Fraternellement

Sully 05/01/2012 15:36



Merci