Veau d'or et vaudou !

Publié le par Sully

Mes Frères,

 

Je sais je ne devrais pas mais je ne peux m'empêcher d'aller de temps à autres jeter un oeil aux écrits stupéfiants de Pierre Benz... (Hé oui je n'ai jamais écrit votre nom en clair cher monsieur !) sur le blog monté de toutes pièces pour rameuter les égarés qui soutiennent encore l'ex Guide spirituel.

J'y ai trouvé ce matin un commentaire stupéfiant que notre très éclairé nouveau phare de la pensée de la RL Villard de Honnecourt a du publier sans prendre garde à son contenu. Le commentaire a d'ailleurs été retiré depuis de ce blog indigeste, car, vous le constaterez il n'est pas vraiment à la gloire du système que le blog de Pierre Benz... est censé soutenir.

Pierre Benz.., tout à la joie de faire le mariolle pour éviter de répondre sur le fond à l'article du Dauphiné-Savoie, a du appuyer par mégarde sur la touche "Enter"... C'est vrai que le fond ce n'est pas sa spécialité - dommage pour Villard de Honnecourt !

Il s'agit en fait d'une lettre ouverte publiée par Jean-Louis May..., député GMP de Rouvray - nommé à ce poste par l'inénarable Paul Cudj... - et qui a été diffusée dans la journée à tous les Frères de la Province de Rouvray. Vous en trouverez le contenu intégral ci-dessous.

Je la publie ici car elle démontre à elle seule l'étendue des dérives que subissent certaines de nos Provinces. Dérives en termes de direction, les petits élus de l'ex s'instaurant en véritables petits tyrans locaux. Jusqu'à la nous y étions habitiués. Mais découvrir que ces mêmes individus se livrent au sein de notre obédience à des pratiques relevant du vaudou va laisser plus d'un Frère sur son postérieur ! Pour le coup j'ai envie de reprendre la fameuse citation de l'ex le 4 décembre 2010 : "Mais où vous croyez-vous ?"

Hélas monsieur Stifani c'est vous qui avez introduit des énergumènes tels que Pierre Benz... ou Paul Cudj... là où ils sont, et cela est très représentatif du manque total de considération que vous avez pour la Franc-Maçonnerie en général et pour les valeurs qu'elle doit incarner en particulier.

Veau d'or ! Vaudou ! Il est vraiment temps que vous disparaissiez à tout jamais de notre GLNF, vous et tous ceux qui, sous couvert de discours pétris de loyalisme et de légitimité, déshonorent chaque jour un peu plus les valeurs qui sont pour nous tous esssentielles.

 

Fraternellement,

 

Lettre ouverte du Frère Jean-Louis May...

 

Mes Bien Aimés Frères,
Je m’adresse à vous directement en ma qualité de Frère de la GLNF initié à la RL Goethe 95 en 1994, nommé TVF au rang de passé Grand Porte Etendard en 2005 par le GMP Jacques Rodi..., nommé en 2008 Grand Officier Provincial actif, collège provincial dans lequel j’ai occupé diverses fonctions jusqu’à être nommé Député Grand Maître Provincial par notre actuel GMP en 2011. Entre temps, le GM de la GLNF m’a nommé Grand Tuileur national dans son collège actif.
Je vous précise pour ceux qui ne me connaîtraient pas encore que je n’ai jamais sollicité aucune de ces nominations dont j’ai fait l’objet et que j’ai tenté de remplir au mieux de mes capacités, chacune des charges qui m’avaient été confiées.
Dans ma carrière professionnelle, j’ai servi 35 ans dans la Police Nationale et plus particulièrement au sein du RAID (Recherche, Assistance, Intervention et Dissuasion), unité dans laquelle j’ai appris chaque jour à respecter et honorer notre devise : Servir sans Faillir. Croyez moi qu’il ne s’agit pas que de mots. Je tenais à vous le dire pour vous aider à mieux comprendre le sens de ce propos et l’éthique que je m’efforce encore aujourd’hui de respecter et de défendre.
L’histoire de notre province de Rouvray soulève des problèmes délicats car cette province de la GLNF a été l’un des principaux lieux où l’autorité de notre Ordre a été gravement remise en cause depuis 2009. Il faut le dire et ne jamais l’oublier.
Je suis bien conscient que les Vénérables Maîtres des loges de Rouvray, dépositaires du pouvoir temporel et spirituel donnent énormément d’énergie et de dévotion pour maintenir à flot une verticalité précaire, lasse de tant de désolations.
Je sais également que l’organisation administrative et statutaire des provinces est très mal perçue et incomprise par les frères, et pourtant ce fonctionnement doit subsister pour assurer la pérennité de nos loges.
J’ai constaté comme tout le monde, que la nomination du collège des grands officiers provinciaux a été laborieuse, avec de nombreux désistements destinés à manifester une contestation à l’encontre de la gouvernance de la GLNF. Du fait de ma formation, vous aurez compris que je respecte les autorités en place, ce qui ne m’a pas empêché de constater ces difficultés récurrentes.
Paul Cudj..., GMP nommé par François Stifani, au lieu d’être un chef d’orchestre qu’il aurait du être, a mis en place un fonctionnement clanique au sein du collège provincial.
Paul Cudj... a multiplié les décisions arbitraires et secrètes, sans aucun discernement. Il est habitué « des coups de gueule » permanents qui ne sont pas dignes d’un Franc-Maçon. Il a multiplié les suspensions, il a fermé des loges par dizaines, fier qu’il était d’annoncer lors de la tenue de Grande Loge provinciale qu’il serait l’homme de la tolérance zéro. Si l’histoire maçonnique devait un jour se souvenir de son passage, ce sera pour le nombre de suspensions qu’il a en effet, pratiquées par centaines. Quelle tristesse !
Au lieu de favoriser le dialogue, Paul Cudj... s’est enfermé dans une pratique dictatoriale du pouvoir à la province de Rouvray, attitude qui ne peut pas avoir cours en Maçonnerie, ni avoir cours en France en 2012. Paul Cudj... a confondu une province de la GLNF avec un royaume d’une autre époque.
Depuis la dernière tenue de Grande Loge provinciale du 24 novembre 2011, Paul Cudj... s’est laissé aller à des dérives comportementales anti maçonniques. L’envie de vouloir bien faire ne suffit pas et ne justifie pas tous les écarts. Le devoir de faire appliquer le règlement requiert du discernement et le désir de fédérer les frères nécessite de l’écoute. Je l’ai souvent averti de ces dérives et je l’ai informé de ses erreurs ce qui n’a eu pour résultat que de le mettre toujours plus en colère.
L’autocratie ne doit pas voir le jour dans notre province car elle serait contraire à la cause commune qui est d’unir et de convaincre tous les frères pour la sauvegarde de la GLNF.
Depuis le 24 novembre, Paul Cudj... m’a accusé ainsi qu’une dizaine d’officiers du vol du Grand Sceau Provincial. Face à cette disparition, Paul Cudj... est allé jusqu’à menacer verbalement ce petit groupe en disant que le voleur allait selon lui se « retrouver pendu » (je cite) car il allait communiquer en Afrique la liste de tous les officiers présents pour faire pratiquer un rite africain.
Force de constater, aujourd’hui que Paul Cudj... m’accuse d’être le voleur.
Dans quel but aurais-je pu m’engager dans une démarche de ce type ? J’ai passé ma vie à lutter contre le vol et les abus. Est-ce aujourd’hui que je vais commencer une carrière de malfaiteur ?
Ce n’est pas sérieux et c’est diffamatoire envers ma personne.
Je peux comprendre son émotion mais je ne peux pas excuser les graves accusations qu’il a portées contre ses principaux officiers provinciaux. Ces menaces de mort verbales n’ont pas suffit et dès le lendemain, les intimidations d’une « mort par pendaison »proférées devant plusieurs témoins et à plusieurs reprises ont fait l’objet d’un écrit de Monsieur Paul CUDJ... (mail en date du 24 novembre 2011 adressé au D.G.M.P et au G.S.P sortant), transcription ci-dessous :
« Merci Stéphane mais par contre tu as oublié de me laisser les ordonnances dans le caisson. Pour le sceau, je serai obligé d’agir tel que je l’avais dit hier, je vais transmettre cet après midi la liste des officiers et de tous les frères qui sont souvent à la province pour un travail sur leur nom selon un rite africain et si celui qui a pris le sceau est parmi eux, il va se pendre tout seul et cela servira de leçon pour de bon »
Bien que sollicité à de nombreuses reprises par des Officiers pour réagir aux agissements et aux menaces de rituels africain réitérées jusqu’à ces derniers jours par monsieur Paul CUDJ..., j’ai voulu, dans un souci d’équité et de protection, attendre que l’assemblée générale du 4 février 2012 ait eu lieu.
Depuis, j’ai sollicité un entretien auprès du Grand Maître François Stifani qui n’a pas encore donné suite à ma demande. De son côté, Paul Cudj... essaye de m’évincer de mon poste de Député Grand Maître Provincial, en totale opposition avec les directives de Maître Legrand dans sa lettre du 17/02/2012 qui n’autorise plus aucune mesure disciplinaire après l’Assemblée Générale du 4/02/2012.
Je considère par conséquent les courriers recommandés avec AR que m’a adressé Paul Cudj... en date du 06/02/12 et 09/02/12 sans aucune valeur et je demeure de ce fait dans mes fonctions de Député Grand Maître Provincial de Rouvray.
Un grand nombre de frères souhaitent une clarification au sein de notre province dans un souci de réinstaurer des fondamentaux maçonniques qui nous unissent à nos serments et je les soutiens. Les coutumes maçonniques ne doivent pas céder aux pratiques magiques. La déontologie républicaine, au même titre que les droits de l’homme, ont leur place dans notre institution et toutes les formes de sectarisme, de communautarisme, d’ostracisme et d’occultisme sont à rejeter avec force et vigueur.
Je refuse les menaces vaudous, l’apparition de signes religieux ostentatoires dans les bureaux de la Province de Rouvray car le chapelet et le crucifix n’ont pas à être exhibés dans la maison des Maçons.
Qui pourrait accepter que les forces obscurantistes soient à la tête d’une Province de plus de mille frères ?
Le pouvoir révèle les instincts véritables de certains hommes et on ne peut pas imaginer une transgression de la laïcité si durement acquise dans notre pays : la France.
Pauvre G.L.N.F, la crise est entrée par tous les diables et nous en sommes tous responsables.
Persuadé que « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus Fort » je réclame que mon honneur d’homme et de franc maçon soit lavé de tout soupçon et que notre province retrouve le calme et la force de panser nos plaies et de nous réconcilier.
C’est la seule chance que nous avons de sauver la GLNF !
Bien à vous mes frères avec ma fraternité,
Je continuerai de vous servir sans faillir,

Commenter cet article

BC 05/03/2012 13:47

De plus en plus fort!
De plus en plus triste!
Heureusement de plus en plus drôle aussi!
Pauvre de nous, pauvre province, pauvre GLNF!

Depuis plus de 2 ans de clown en clown, de Stifani en Toubol et de Toubol en Cudjoe, et toujours Stifani à la manœuvre, et maintenant du flic musclé qui se prend le chou avec ses anciens amis
susnommés... Il ne manquerait plus que le retour de Sebdul à Rouvray pour que la pantalonnade soit complète!

Au secours !

Nous les prenions pour nos Frères, ce ne sont que des fous.
Finalement l'histoire du rituel africain me va à ravir. Qu'ils aillent tous se baigner dans les chutes du Zambèze, et qu'ils y restent!

Impossible de dire si notre avenir rimera avec GLNF, mais quand je lis des textes aussi surréalistes, je commence à franchement en douter, et à douter d'un peu tout d'ailleurs...

Courage et persévérance (même si ce n'est vraiment pas facile)

3BF
BC

Sully 05/03/2012 14:16



Je comprends tes doutes mon Frère, car comme je l'ai dit de manière plus élégante dans l'article, j'en suis littéralement tombé sur le cul !



coton 04/03/2012 20:37

Bonsoir,
Pour avoir travaillé à Goethe 95, je connais ce député provincial. Doigt sur la couture, convaincu que l'ordre impose un strict respect du réglement et son passé policier peut expliquer ce
comportement.
Cependant, pour m'être entretenu avec quelques FF de Goethe, il y a dans cet atelier un peu de malaise, quelques départs, et surtout un discours je suis OP ou ON pour le bien de l'atelier, ne vous
occupez de rien, sous couvert de préserver l'harmonie. Le rédacteur de cette missive en fait partie, on ressent sa peine, sa colère, mais aussi une pointe d'amertume car je crois comprendre qu'il
sait s'être trompé de voie.
Nous sommes une assemblée d'hommes imparfaits qui dans l'adversité oublient ce qu'ils ont appris en frappant à la porte du T.

Et Sully, bravo pour ton blog...

Sully 04/03/2012 20:42



Merci pour ce dernier mot mon Frère. Oui ils nous ont chassé et fait souffrir car ils étaient persuadés d'être les défenseurs de la GLNF. Ils étaient devenus
aveugles, ils avaient perdu contact avec ce qu'est notre fraternité. Je n'éprouve aucune haine vis à vis d'eux. Tout le monde peut se tromper et comme tu le soulignes nous sommes tous imparfaits.
J'aimerais seulement que leurs yeux se désillent et qu'ils aient le courage de faire amende honorable auprès des Frères qu'ils ont gravement blessés. C'est le prix d'une
réconciliation.



Pyramide 04/03/2012 00:52

Je ne pense pas une seconde que cet ex (si ce n'est déjà fait ce le sera bientôt) député provincial soit un "résistant de la dernière heure". Ce n'est absolument pas son propos.

Par contre personne ne semble avoir relevé qu'il manifeste une forte douleur, celle d'un homme qui se rend compte qu'il s'est trompé lourdement. Il était, comme beaucoup, persuadé que sa présence
permettrait d'être utile aux Frères de sa Province pour soi disant les "protéger". Là il se rend compte que cette vision est utopique et que d'ailleurs les frères n'ont pas besoin de lui, bien au
contraire, car il ne fait que couvrir un système dévoyé, ici dans des proportions telles qu'elles deviennent cocasses, même si ce n'était pas ses intentions originelles.

Que toutes les couleuvres qu'il a du avaler pour poursuivre son but et que tous les espoirs qu'il avait n'étaient qu'un rêve sans consistance. Je pense que cet homme s'est trompé d'entrée de jeu,
qu'il se trompe encore (l'appel à FS qui s'en contrefout car il ne désavouera pas le GMP qui lui apporte sur un plateau le plus de radiation au mètre carré !), mais j'ai de la compassion pour sa
souffrance que je trouve particulièrement visible.

Après reste le cas du GMP d'opérette dont Rouvray a été affublé par la grâce du grand gourou irresponsable qui, là, a frisé le sadisme, ce qui, reconnaissons-le, n'est pas tout à fait son registre
habituel.

Pour qui connait ce coupeur de têtes, toujours tiré à quatre épingles, mais aussi toujours prêt à écraser tous ceux qui pourraient le gêner dans ses ambitions personnelles qui n'ont pas de limites,
son comportement indigne ne peut étonner.

C'est quelqu'un à qui la maçonnerie est inconnue, alors que paradoxalement il en connaît beaucoup d'aspects par cœur. Outre les rituels, ce sont surtout les règlements qui le passionnent. S'il y a
une bougie de travers il va faire son caca nerveux et emm... tout le monde jusqu'à avoir satisfaction, cassant complètement l'ambiance de la Tenue.

Quant à se poser la question de savoir pourquoi il y a une bougie à cet endroit, que veut-elle dire (ou pas), c'est hors de sa portée. La forme, jamais le fond.

Par contre le coup du vaudou, je ne savais pas. C'est complètement hilarant, mais cela lui va très bien ! Toutefois comme on dit : les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. C'est la même
chose pour ce genre de chose, mais le plus amusant c'est de penser que la GLNF et son soi-disant GM qui ne l'est plus, soient obligés d'aller faire les fond de tiroir comme cela pour trouver des
soutiens inconditionnels comme cet indigent de l'esprit maçonnique.

Sully 04/03/2012 10:03



Je partage ton avis mon Frère et il représente tous ceux qui sincèrement ont soutenu le régime stifano-foellnerien, et il l'ont fait sincérement car le respect
de l'Ordre, la hiérarchie, l'obesissance, les tenues bien réglées, les titres, etc... tout cela convenait très bien à leur recherche. Et je pense que c'est aussi sincèrement qu'ils ont cru
nécessaire de nettoyer les miasmes qui eux parlaient de démarche initiatique. Lui comme d'autres n'ont pas vu l'erreur. Et aujourd'hui il est sidéré d'être la cible du système qu'il a défendu
parce que dans sa logique il pensait très certainement être irréprochable. je disais dans un autre commentaire qu'il faudrait peut-être passer du célébre "On est dans un Ordre on se tait, à on st
dans un Ordre on réfléchit".


3B à toi



patrick LESCOUET 03/03/2012 19:25

Honneur et respect à toi, mon B.A.F, je partage totalement tout ton vécu. Je ne te connais point physiquement mais la Maçonnerie étant le langage de l'Ame à l'Ame, je te connais et te reconnais. La
Lumière triomphe toujours des ténèbres!!!

Sully 03/03/2012 20:14



Mon TCF Patrick. Nous sommes nombreux à partager le même vécu. Et en plus nous nous sommes déjà rencontré à plusieurs reprises à Versailles. Nous nous
reconnaitrons et nous triomphereons en effet des Ténèbres. 3B



l'ancien 13011 03/03/2012 11:29

Les affidés du diable ont pris posséssion de certaines provinces, mais c'est une chose courante, dans l'histoire de l'humanité. Les chevaliers blancs sont entrain d'éradiquer les forces du mal.Il
faut reconstruire sans nous séparer pour des lendemains qui chantent. Frat. Claude Galinier

Sully 03/03/2012 12:45



Belle allégorie !